mardi, 06 novembre 2018 09:49

Forum sur l'investissement en Afrique: Tous prêts à renverser la tendance des investissements en Afrique Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Le premier et le plus grand marché d’investissement en Afrique Le premier et le plus grand marché d’investissement en Afrique

Le Forum sur l'investissement en Afrique a débuté lundi avec une conférence de presse dans la capitale sud-africaine. Cet événement, qui vise à attirer des transactions de plusieurs milliards de dollars sur le continent, devrait ouvrir une nouvelle ère pour le paysage des investissements en Afrique.

Les investisseurs régionaux et mondiaux et les investisseurs institutionnels, les dirigeants du secteur privé, d’éminents responsables gouvernementaux et des représentants d’États convergent en Afrique du Sud, pour ce qui est présenté comme un rassemblement sans précédent visant à mobiliser et à mobiliser le capital d’investissement mondial pour le programme de développement ambitieux du continent.

Surnommé par le président de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, «l'accord collectif du siècle sur les investissements et le développement de l'Afrique», le forum se concentrera sur l'avancement des projets à des étapes rentables, la levée de capitaux et l'accélération de la clôture financière des accords.

"C'est le début d'une nouvelle conversation, une nouvelle façon de faire les choses", a déclaré aux journalistes Victor Oladokun, directeur des communications à la Banque africaine de développement, un jour avant le forum, qui se tiendra au Sandton Convention Center de Johannesburg.

Vuyelwa Vumendlini, directrice adjointe sud-africaine du Trésor national, a déclaré que le Forum pour l'investissement en Afrique constituait un complément continental au récent forum sur l'investissement du pays, qui a attiré avec succès plus de 200 milliards de rands d'investissements.

Le gouvernement sud-africain, la Banque africaine de développement et plusieurs partenaires de développement multilatéraux organisent le Forum, qui devrait devenir un tremplin essentiel pour les investissements et un événement annuel.

Des institutions financières mondiales telles que l’Africa Finance Corporation, la Banque de développement de l’Afrique du Sud, Africa 50, Afreximbank, la Banque européenne d’investissement, la Banque de commerce et de développement et la Banque islamique de développement se sont unies pour former de solides alliances stratégiques autour de cette nouvelle entreprise.

Haut du formulaire

Le Forum de l'investissement en Afrique est une plate-forme unique où des projets déjà élaborés, avancés et sans risque, sont présentés aux investisseurs. Ce partenariat innovant regroupant des acteurs clés aux niveaux mondial et continental se concentrera sur les transactions et les transactions, a déclaré Oladokun.

Selon les Perspectives économiques de la Banque africaine de développement pour 2018, entre 130 et 170 milliards USD par an sont nécessaires au financement des infrastructures destinées à la population croissante de l'Afrique. Les actifs mondiaux gérés s'élèvent à environ 131 000 milliards USD, mais la majeure partie de ces actifs ne sont pas investis en Afrique. ; même un pour cent de cela pourrait constituer le déficit d'investissement dont l'Afrique a besoin.

«Il est urgent de combler le fossé et pour que cela se produise, il faut que ce soit des affaires inhabituelles. C’est le premier et le plus grand marché d’investissement en Afrique, rien de tel n’a encore été fait », a déclaré Oladokun à la presse.

Les représentants de la province de Guateng et du gouvernement présents comprenaient Muzi Mathema, de l'Agence de croissance et de développement du Guateng, Mme Vumendlini et Ayanda Holo, directrice de l'engagement des médias pour le gouvernement sud-africain. Le directeur exécutif de la Banque africaine de développement, Mmakgoshi Lekhethe, était également présent.

Le Forum a regroupé 230 projets d'une valeur totale de plus de 208 milliards de dollars américains couvrant plusieurs secteurs: énergie, infrastructures, transports et services publics, industrie, agriculture, TIC et télécommunications, eau et assainissement, santé et éducation.

Vingt-huit séances de la salle du conseil organiseront, filtreront et assureront que les projets sont bancables et atteignent la clôture financière. Au total, 61 transactions évaluées à plus de 40 milliards USD figureront dans les sessions du conseil d'administration, tandis que 28 milliards USD supplémentaires seront présentés aux investisseurs lors d'une galerie commerciale Gallery Walk.

Le forum comprend également une plate-forme de co-garantie qui développera et déploiera des instruments innovants pour réduire les risques liés aux investissements du secteur privé à grande échelle, renforçant ainsi la confiance des investisseurs.

Les discussions porteront sur des projets, des secteurs, des investisseurs et des thèmes spécifiques. D'autres auront un accent national ou régional. Le cofinancement et les collaborations entre investisseurs seront également un domaine clé de cet événement.

Le Forum inaugural sur les investissements en Afrique comprendra une session sur «La promotion des investissements» une conversation sur l'investissement avec les chefs d'État africains, afin de mettre en évidence des actions concrètes et transformatrices pour un nouveau paysage des affaires en Afrique, notamment des efforts collectifs pour faciliter les investissements privés.

Le Forum sur l'investissement en Afrique se tiendra du 7 au 9 novembre 2018 au Sandton Convention Centre, Johannesburg.

Lu 141 fois Dernière modification le mardi, 06 novembre 2018 09:59

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.