mardi, 06 novembre 2018 08:54

Atakpamé : Les femmes des partis politiques se préparent aux élections locales et législatives Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Le Togo enregistre 16 femmes sur 91 à l’hémicycle, 6 sur 29 ministres et 2 sur 39 préfets Le Togo enregistre 16 femmes sur 91 à l’hémicycle, 6 sur 29 ministres et 2 sur 39 préfets

Le ministère en charge de la promotion de la femme dans le cadre de la gouvernance locales et nationales, organise du 05 au 06 NOVEMBRE à Atakpamé (165 Km de Lomé), une rencontre de renforcement des capacités des femmes leaders des partis politiques et des indépendants à la participation des élections locales et législatives.

Une centaine de femmes des régions des plateaux, maritime et Lomé commune vont échanger autour du thème ; « Contribuer à une meilleur participation des femmes aux élections locales et législatives ».

A en croire, le Préfet de l’Ogou, Edoh AKAKPO, la question de la représentativité des femmes dans les instances de prises de décisions n’a pas encore trouvé de réponses appropriées.

« Cette rencontre s’inscrit dans la vision stratégique du gouvernement de faire participer les femmes aux processus de développement. C’est pourquoi, les participantes doivent s’acquitter des bonnes pratiques de cette formation pour leur participation aux élections locales et législatives en tant que candidates bien positionnées sur les listes », a-t-il indiqué.

Tchabinandi Kolani Yentchare, la ministre de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation, a dressé le constat de la faible représentativité des femmes dans les prises de décisions (16 femmes sur 91 à l’hémicycle, 6 sur 29 ministres et 2 sur 39 préfets), ce qui a permis au gouvernement d’accroitre la représentativité des femmes dans tous les domaines  d’activités d’où un certain nombre de mesures sur le plan politique, juridique et technique ont été adoptées.

C’est le cas de la modification du code électoral en 2013 qui consacre en son article 220 le principe de la parité et la réduction de moitié la caution de la candidature féminine aux élections législatives ;Au-delà de tout l’accent est surtout porté sur des stratégies telles que la sensibilisation, l’éducation, la formation et le renforcement des capacités des femmes dans plusieurs domaines notamment dans la gouvernance au niveau local et national. Tel est l’objectif de cette rencontre.

Notons que 06 modules seront développés au cours de cet atelier ; Pour Mme ANATE KOUMALO, consultante, cette assise permettra aux femmes de prendre conscience de leur rôle, de leur action de se décomplexer, d’oser à poser des candidatures pour les prochains échéances électoraux.

En outre, cette formation leur permettra également de développer leur leadership, leur art oratoire, des techniques de communication pour pouvoir convaincre et gérer des conflits.

Le Togo s'apprête à organiser les élections locales le 16 décembre et le 20 décembre 2018 les législatives.

Lu 104 fois Dernière modification le mardi, 06 novembre 2018 09:49

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.