mercredi, 07 décembre 2016 21:10

3e Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique Spécial

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)
klassou selom PM du Togo klassou selom PM du Togo

Le Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique s’est achevé mardi soir dans la capitale sénégalaise au terme de deux jours de travaux.

Les chefs d’Etat et de Gouvernement présents à ce forum ont clôturé cette troisième édition par un panel de haut niveau auquel a participé le chef du Gouvernement, le Premier ministre Komi Selom Klassou, représentant le chef de l’Etat. « L’Afrique face à ses défis sécuritaires : Regards croisés pour des solutions efficientes » est le thème inscrit à l’ordre du jour.

L’Afrique fait face aujourd’hui à des défis sécuritaires complexes : l’enjeu numérique avec des millions de flux d’échanges souvent incontrôlés, la cybercriminalité, le drame humain lié à l’immigration clandestine, la problématique de la préservation des richesses minières et maritimes, la propagande djihadiste avec la secte islamiste Boko Haram et les suppôts de Daesh, etc. Voilà autant de challenges liés à la sécurité qui interpellent tous les fils et filles de notre continent.

Au regard de la complexité de la problématique sécuritaire, le rendez-vous de Dakar est devenu incontournable pour les dirigeants africains. Pour cette troisième édition du Forum sur la paix et la sécurité en Afrique, le Président hôte Macky Sall était entouré de ses homologues du Nigéria et du Cap Vert, Muhammadu Buhari et Jorge Carlos Fonseca, du vice président de la Libye, Mossa El Kony, des Premiers ministres du Mali et du Togo, Modibo Kéita et Komi Selom Klassou ainsi que du ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

Au total 9 ateliers, 3 conférences et 3 plénières ont meublé les deux jours de travaux. Le panel animé mardi par les chefs d’Etats et de gouvernement a été le dernier acte de cette rencontre. Les hauts dirigeants au forum de Dakar ont conclu à l’importance d’identifier une solution globale, transnationale et régionale, permettant d’articuler une politique de sécurité et de défense adéquate face aux différents défis, en l’occurrence face au terrorisme.

Pour le président Macky Sall, ce troisième forum a permis aux participants, notamment aux experts et autres officiers supérieurs chargés de sécurités dans leur pays respectif, de mener des « réflexions libérées et décloisonnées sur les défis sécuritaires de l’Afrique pour des réponses croisées ».

L’adoption d’une stratégie globale de lutte contre l’insécurité sur le continent a été donc au cœur de la rencontre de Dakar. Pour y arriver, il est d’abord requis de chaque Etat une meilleure organisation de la prévention et de la riposte internes. Le renforcement des capacités militaires de chaque Etat, la réforme de la gouvernance politique et la promotion d’un développement économique inclusive, sont entre autres pistes de réflexion explorées lors des différentes discussions de Dakar.

Les Chefs d’Etat et de gouvernement présents à ce forum de haut niveau ont également partagé leurs expériences sur la prise en compte effective du triptyque démocratie, sécurité et développement afin de favoriser la cohésion sociale. Pour le Premier ministre Komi Selom Klassou, la démocratie, la sécurité et le développement sont des valeurs qui se tiennent pour créer l’inclusion économique et sociale.

Le sommet de l’Union Africaine sur la sécurité et la sûreté maritimes et le développement en Afrique, qui s’est tenu du 10 au 15 octobre dernier à Lomé, a donné naissance à la charte dite de Lomé. Cette charte a également nourrit les débats du panel des chefs d’Etats et de Gouvernement qui clôturait le 3e Forum de Dakar. Tout en expliquant la quintessence de la charte de Lomé, le Premier ministre Komi Selom Klassou n’a pas manqué de saluer les Chefs d’Etats et de Gouvernement qui ont œuvré pour que l’Afrique dispose enfin d’un cadre juridique harmonisé pour lutter contre tous les fléaux liés à l’insécurité sur la mer. « La ratification de la charte de Lomé passe par tout un processus dont son adoption et sa signature. Mais l’étape capitale que nous attendons est la ratification par quinze Etats. L’Union Africaine vient de sortir la version officielle de la charte qui va circuler afin que les Etats puissent procéder à sa ratification. 90% des échanges, à l’exportation comme à l’importation, passent par la mer. Si nos Etats ne peuvent pas utiliser cet espace marin pour booster l’économie sur le continent ce serait un vœux pieux de développement », a affirmé le Premier ministre Klassou.

Le président capverdien a aussi apprécié l’avancée que constitue la charte de Lomé tout en s’accordant du temps pour des négociations sur certaines dispositions de ladite charte. « Le sommet de Lomé est très intéressant et positif en ce sens qu’au-delà de la mobilisation des moyens pour combattre les trafics et la piraterie, il fait le lien entre la sécurité maritime et le développement, donc favorable à la construction de l’économie bleue. Nous sommes d’accord sur l’essentiel de la charte mais nous souhaitons des discussions et nous nous félicitons que l’Union Africaine ait ouvert des négociations à cet effet. Pour nous, ce combat contre les pirates et les trafics est très important. Aussi sommes-nous disposés à accompagner les négociations afin de parvenir à ratifier la charte », a souligné le président Fonseca.

La France partenaire des pays africains dans la lutte contre le terrorisme, par la voix de son ministre de la Défense, Jean- Yves Le Drian, a réaffirmé son engagement à soutenir ses partenaires afin de venir à bout du fléau du terrorisme notamment. Le ministre français a, par ailleurs, salué la neutralisation de Daesh en Lybie tout en reconnaissant que ce n’est qu’un pas de franchi.

En marge des travaux du forum, le Chef du gouvernement Komi Selom Klassou a eu un tête à tête avec le Président du Sénégal, Macky Sall.

A.K.

Lu 172 fois Dernière modification le dimanche, 18 décembre 2016 19:51

Laissez un commentaire

Make sure you enter the (*) required information where indicated. HTML code is not allowed.