mardi, 23 octobre 2018 10:43

Diplomatie : Le CDL a partagé la situation géopolitique au Moyen Orient et les leçons pour l’Afrique Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
La situation géopolitique au Moyen Orient et son impact sur Afrique La situation géopolitique au Moyen Orient et son impact sur Afrique

Le Club diplomatique de Lomé (CDL) a eu comme invité le 22 octobre à Lomé, Roey Gilad, Conseiller spécial pour les Affaires africaines au Centre de recherche politique du ministère israélien des Affaires étrangères.

C’était en présence du chef de la diplomatie togolaise, Robert Dussey et de nombreux représentants diplomates accrédités au Togo, des hommes d’Eglise, des universitaires, autour du thème « La situation géopolitique au Moyen Orient et son impact sur Afrique ».

Une rencontre riche en communication sur la lutte stratégie engagée par la région du Moyen Orient contre le terrorisme notamment l’expérience d’Israël.

Le Moyen Orient est assis sur une braise de deux conflits majeurs à savoir l’axe chiite au bloc sunnite modéré et le bloc modéré sunnite et le bloc radical sunnite.

« Le conflit entre l’axe chiite et le bloc sunnite modéré se déroule dans plusieurs pays du Moyen-Orient, en Syrie, au Liban, en Irak et sur le front le plus actif, le Yémen. Le conflit entre sunnites modérés et sunnites radicaux a lieu dans le Golfe Persique (Arabe) entre l’Arabie saoudite et les Emirats Arabes Unis, d’un côté, et le Qatar de l’autre. Un autre front existe dans la Corne de l'Afrique, où l'Arabie Saoudite, les Emirats et l'Égypte s’opposent au Qatar, à la Turquie et au Soudan pour tenter de renforcer leur influence.», explique Roey Gilad.

 A en croire Roey Gilad, la terreur s’appuie toujours sur un agenda idéologique (généralement l’islam radical). Cependant, avoue-t-il, certaines zones sont encore plus en proie au terrorisme. Parmi les conditions qui contribuent à la propagation de la terreur, on peut citer la présence d’Etats défaillants, la faiblesse du gouvernement central, le manque de cohésion sociale entre le centre et la périphérie et, par-dessus tout, la frustration économique. « Tous ces éléments se retrouvent au Moyen Orient et en Afrique », souligne-t-il.

L’Afrique doit se préparer contre le terrorisme

La montée des extrémismes dans cette région n’est pas sans conséquence pour l’Afrique victime d’actions terroristes au nom de l’Islam. « Les groupes terroristes sont entrains d’être éliminés au Moyen Orient. Donc, la nouvelle cible, n’est sans doute, l’Afrique. Les militaires israéliens ne viendront pas intervenir en Afrique contre les terroristes, ils sont formés pour le territoire d’Israël. Toutefois, le contient doit tirer certaines leçons de l’expérience israélienne en matière de lutte contre le terrorisme », a fait savoir le Conseiller spécial pour les Affaires africaines au Centre de recherche politique du ministère israélien des Affaires étrangères.

Cinq (05) pistes stratégiques sont proposées à cet effet ; premièrement, une approche holistique associant « le bâton et carotte ». Deuxièmement, il y a la détermination (la guerre contre le terrorisme est toujours plus longue qu'une guerre conventionnelle). Troisièmement, la dissuasion, la nécessité de bâtir une unité nationale. Quatrièmement, une tentative de construire une unité nationale et cinquièmement, une tentative de créer des partenaires dans la lutte contre le terrorisme (G 5 au Sahel ou AMISOM en Somalie).

Face à une Afrique de l’Ouest très menacée par les terroristes à l’image des attaques perpétrées ces jours-ci au Burkina-Faso, au Mali, au Niger, David Gilmour, Ambassadeur des Etats-Unis au Togo, exhorte à une stratégie technique soudée et renforcée entre les Etats.

Il a juste averti les autorités togolaises; « Le Togo est un pays chanceux où règne la paix dans la sous-région. Mais, actuellement, la menace terroriste est à 20 km au Nord du pays au Burkina Faso. Donc, la vigilance doit être de rigueur chaque jour ».

Lu 108 fois Dernière modification le mardi, 23 octobre 2018 10:59

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.