mercredi, 07 décembre 2016 21:00

Les ministres du commerce de la CEDEAO face aux défis de la mondialisation Spécial

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Photo de la cérémonie d'ouverture Photo de la cérémonie d'ouverture

 « Face aux nombreux défis de la mondialisation, plusieurs regroupements régionaux s’organisent pour conjuguer leurs efforts en matière de stratégies commerciales afin de parvenir à des résultats satisfaisants aussi bien sur le plan continental que mondiale », a indiqué, la ministre du Commerce, Bernadette Legzim-Balouki le 07 décembre à l’ouverture de la rencontre des Ministres du Commerce de la Cédéao (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) dans le cadre d’échanges réguliers sur le processus d’intégration.

 

L’intégration doit participer du souci de surmonter les obstacles que représente l’exiguïté des marchés nationaux en permettant à nos producteurs de réaliser des économies d’échelle et de bénéficier de la mise en place d’infrastructures au niveau régional, de resserrer les liens commerciaux entre nos pays avec l’élimination effective de toutes les barrières à la libre circulation des marchandises et services et enfin par l’harmonisation des cadres réglementaires y afférents.

Les ministres vont réfléchir sur l’Etat d’avancement des négociations de la Zone de Libre Echange Continentale (ZELEC); l’Informations sur les requêtes sur les négociations commerciales soumises à la CEDEAO…

Lire l’intégralité du discours de la ministre du commerce,Mme Legzim Balouki

Messieurs les Ministres,

Monsieur le représentant du Ministre du commerce du Libéria Président du Conseil des Ministres,

Monsieur le Président de la Commission de la CEDEAO,

Monsieur le Commissaire en charge du Commerce des Douanes et de la libre circulation à la Commission de la CEDEAO,

Messieurs les Directeurs de Cabinets,

Messieurs les experts,

Honorables invités,

Mesdames et Messieurs,

Permettez-moi au nom de Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la République Togolaise de vous souhaiter une cordiale et chaleureuse bienvenue à Lomé, ville africaine à la renommée hospitalière. Je voudrais aussi vous remercier d’avoir bien voulu prendre part, à cette cérémonie d’ouverture de la réunion des Ministres du commerce de la CEDEAO ce jour, 07 décembre 2016, qui se tient à la suite de celle des experts qui a eu lieu les 05 et 06 décembre 2016.

Votre participation à ces réunions nous honore et traduit l’intérêt particulier que vous accordez à l’intégration régionale.

Je voudrais enfin exprimer toute ma gratitude à nos partenaires techniques et financiers qui n’ont ménagé aucun effort pour la tenue de ces deux réunions.

Mesdames, Messieurs

Face aux nombreux défis de la mondialisation, plusieurs regroupements régionaux s’organisent pour conjuguer leurs efforts en matière de stratégies commerciales afin de parvenir à des résultats satisfaisants aussi bien sur le plan continental que mondiale.

Au niveau du continent africain, le principal objectif poursuivi est l’accroissement des volumes des échanges, le partage des expériences sur les potentialités dans les différents pays ou regroupements sous- régionaux et la fluidité de la libre circulation des personnes et des biens à travers un processus d’intégration régionale.

En effet, la création de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), vise à favoriser le développement économique et social de la région grâce à l’harmonisation des législations, des politiques commerciales régionales, à l’unification des marchés intérieurs et à la mise en œuvre des politiques sectorielles communes dans les secteurs essentiels de nos économies.

Cette intégration participe du souci de surmonter les obstacles que représente l’exiguïté des marchés nationaux en permettant à nos producteurs de réaliser des économies d’échelle et de bénéficier de la mise en place d’infrastructures au niveau régional, de resserrer les liens commerciaux entre nos pays avec l’élimination effective de toutes les barrières à la libre circulation des marchandises et services et enfin par l’harmonisation des cadres réglementaires y afférents.

Mesdames, Messieurs,

Mesdames Messieurs les experts durant deux jours vous avez eu à examiner diverses questions relatives aux questions commerciales des Etats membres de la CDEAO à savoir :

  • Le rapport sur l’état d’avancement de l’Accord de Partenariat Economique entre l’Afrique de l’Ouest et l’Union Européenne (APE AO-UE) ;
  • Etat d’avancement du processus de renégociation des concessions tarifaires des Etats membres de la CEDEAO à l’OMC ;
  • Etat d’avancement des négociations de la Zone de Libre Echange Continentale (ZELEC) ;
  • Informations sur les requêtes sur les négociations commerciales soumises à la CEDEAO.

Messieurs les Ministres et chers collègues,

Comme vous pouvez le constater, les questions sur lesquelles les experts ont eu à débattre pendant deux jours sont d’une importance capitale pour l’économie régionale compte tenu de leur pertinence.

A l’issue des travaux au cours desquels je reste convaincue que la qualité des exposés des intervenants et les échanges d’expérience des uns et des autres, ont suscité des débats interactifs très enrichissants, les experts soumettent à l’appréciation des Ministres du commerce de la CEDEAO le rapport final de leur réunion que je propose d’examiner avec vous.

Je vous remercie de votre aimable attention

Lu 141 fois Dernière modification le dimanche, 18 décembre 2016 19:50

Laissez un commentaire

Make sure you enter the (*) required information where indicated. HTML code is not allowed.