samedi, 20 octobre 2018 23:03

Politique : Gilchrist Olympio se porte bien et c’est sans commentaire à son retour à Lomé Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Quelle est la pertinence d’évoquer la maladie d’un homme qui n’a jamais dit qu’il est immortel? Quelle est la pertinence d’évoquer la maladie d’un homme qui n’a jamais dit qu’il est immortel?

Après l’avalage des rumeurs qui ont circulé suite à une prétendue évacuation du président national de l’Union des Forces de Changement (UFC), Dr. Gilchrist Olympio à Paris, le mardi dernier, sur les réseaux sociaux.

C’est un retour digne d’un héros qui lui a été réservé à son domicile par les militants et sympathisants du parti, des membres du bureau directeur avec un accueil massif et chaleureux.

Epuisé par le voyage, l’opposant historique a tout simplement exprimé ses vives gratitudes à tout ce beau monde tout en leur promettant une continuité laborieuse de la lutte démocratique pour une alternance pacifique au Togo.

« Je suis du voyage avec le président depuis Paris, nous avons apporté un démenti à ses rumeurs qui ont fait le chou gras sur les médias et les réseaux sociaux. Quelle est la pertinence d’évoquer la maladie d’un homme qui n’a jamais dit qu’il est immortel mais qui est soumis à des vicissitudes et dont la vie a été un immense labeur ? C’est normal qu’il se sente fatigué en la circonstance. Mais ce qui se raconte sur la vie de cet homme est faux, rien que de la fausseté. Gilchrist se porte bien et c’est sans commentaire. D’ailleurs on lui prédit encore une bonne dizaine d’années », a martelé le conseiller de Gilchrsit Olympio, Isaac Tchiakpé.

Si, avec le retour du président du président du parti UFC, la question de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) sera réglée définitivement pour que les représentants de la coalition des 14 partis politiques (C14) y siègent comme le prévoit l’accord du 23 septembre dernier Gouvernement/C14?

« La question de la CENI est déjà résolue puisque nous sommes un parti d’opposition parlementaire. L’UFC est à la CENI en disposition de la loi portant statut de l’opposition et la loi qui porte sur le code électoral. Nous ne partirons pas de la CENI. L’UFC a fait des démarches positives et constructives vers la coalition. Si elle arrive à entendre raison pour faire de la real politique, c’est-à-dire ne plus être intransigeante dans sa revendication, nous sommes disposés à s’asseoir pour trouver une solution réelle à nos mésententes. Les leaders de la C14 ne sont pas nos adversaires, ni non plus nos amis. Personne n’entrainera l’UFC dans la déraison. Composé avec le parti au pouvoir ne veut pas dire que nous fondons l’UFC au parti Unir. C’est juste coopérer pour la bonne marche du pays et le bien être de tous les togolais », a expliqué, Isaac Tchiakpé.

 

Lu 183 fois Dernière modification le samedi, 20 octobre 2018 23:29

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.