mercredi, 17 octobre 2018 15:32

Politique: Edwards Mensah « Les cadres de l’ANC étaient à l'origine de cette option de l'opposition constructive aux lendemains des législatives de 2007 » Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
L'UFC a sa place à la CENI suivant les dispositions de la loi portant Statut de l'opposition L'UFC a sa place à la CENI suivant les dispositions de la loi portant Statut de l'opposition

L’Union des Forces pour le Changement (UFC) est-elle l’animal à abattre pour que les représentants de la coalition des 14 partis (C14) de l’opposition puissent faire leur entrée à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) ?

Depuis quelques jours la question taraude l’esprit des togolais. Comment comprendre la guéguerre entre l’UFC et l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), du chef de file de l’opposition qui plombe l’accord du 23 septembre dernier obtenu entre le pouvoir et la C14 ? Faut-il exclure l’UFC des partis parlementaires parce que ce parti partage le gouvernement avec le pouvoir ? Telles sont les questions auxquelles tente de répondre Edwards Mensah, membre du cabinet du président national de l’UFC, Gilchrist Olympio, dans les lignes à suivre.

 

Peut-on dire que l’UFC bloque la CENI?

Tout d'abord je veux relever une nuance: la CENI n'est pas bloquée. La preuve, aujourd'hui même démarre  le recensement électoral  dans la zone 2 selon les subdivisions géographiques du territoire par la CENI. Alors parlons plutôt des difficultés d'accès  des autres représentants de l'opposition parlementaire à celle-ci. L’UFC ne refuse aucunement aux autres de l'opposition à la CENI, mais  c'est le fait de vouloir lui arracher son siège de droit dans cette institution  en envoyant  une liste de 5 personnes sans tenir compte de la présence de notre parti qui a créé tous ces problèmes depuis le 30 septembre dernier. Nous avons déjà prévenu mais ils ont voulu faire la sourde oreille. Et voilà ce que ça donne aujourd'hui.

 

Sur les réseaux sociaux, la diaspora exhorte Gilchrist olympio à faire démissionner l’UFC à la CENI au risque de saboter sa lutte démocratique? Avez-vous une réaction à faire à cet appel?

Entre l'UFC et ceux qui cherchent à nier l'évidence, qui on peut accuser ? Sincèrement au nom de quoi l'UFC doit faire démissionner son représentant à la CENI ?

Depuis le début de cette crise le parti et son président national ont mené plusieurs actions pour que la paix et la stabilité reviennent sur la terre de nos aïeux sans crier sur tous les toits. Ce que vous ne savez pas c'est que l'UFC a été consultée pour la résolution de cette crise dès le début de la facilitation. Ce n'est pas seulement autour de la table de dialogue que les choses se passent. 

 

Me isabelle Ameganvi accuse dans un audio la responsabilité de l'UFC de s’associer au parti au pouvoir d où la nécessité de lâcher son siège à la C14 ! Entre la loi de la république sur le statut des partis politiques au Togo et l’accord des braves signé avec le Rpt, peut-on dire que l'UFC est elle à la fois un parti de l’opposition et de la mouvance présidentielle ?

Pourquoi on cherche toujours à peindre en noir l'UFC. Ce qui se passe depuis un moment concernant le dénie d'appartenance de notre parti à l'opposition parlementaire n'est rien d'autre qu'une cabale contre l'UFC et son président national. Car c'est bien clair pour tous, que notre parti n'est pas de la majorité parlementaire, ni présidentielle. Au parlement est ce que les députés de l'UFC sont avec l'opposition ou la majorité ? Il y a une chose curieuse qui se passe dans ce pays, certaines personnes accusent la loi sur le statut de l'opposition d'être une loi inique or elles jouissent de cette même loi comme chef de file de l'opposition. Comment peut-on faire une chose et son contraire ? L'UFC a sa place à la CENI suivant les dispositions de la loi portant Statut de l'opposition, le code électoral et le dernier communiqué du comité de suivi de la mise en œuvre de la feuille de route de la CEDEAO.

 

Comment l’UFC trouve les jugements portés par ses anciens lieutenants depuis quelques moments à son encontre en ce qui concerne sa décision d’être une opposition constructive?

Ils font toujours croire au peuple que l'alternance se fera dans la contestation et la confrontation, alors qu'ils savent bien que c'est une chose impossible au Togo. Car ils étaient à l'origine de cette option de l'opposition constructive aux lendemains des législatives de 2007.

Tout le reste est orchestré pour diaboliser une fois de plus notre Président National. Vous savez comme l'appel au boycott n'a pas été suivi, il faut trouver autre chose pour captiver le peuple et comme la recette de 2010 a été un succès ils y ont encore recours. Mais ça ne passera plus cette fois ci. Sinon comment peut-on comprendre l'article publié dans l'alternative en ce moment précis ? Attendez de voir si ce sont des bourdonnements ou pas.

 

Justement, Gilchrist Olympio, a-t-il été réellement évacué à l’étranger d’urgence pour des soins médicaux comme cela circulait sur les réseaux sociaux?

Le Président National de l’UFC Gilchrist OLYMPIO se porte bien et n’a jamais été évacué d’urgence comme certains tentent de le faire croire. Il est en  bonne santé et se trouve depuis trois semaines en famille dans sa résidence privée à Paris en France. Il sera d’ailleurs de retour d’ici peu à Lomé. Quoi qu'on raconte sur lui, Monsieur OLYMPIO et son parti l’Union des Forces de Changement (UFC) vont continuer par œuvrer pour une alternance politique pacifique dans notre cher pays, le Togo. Car nous avons compris que c'est la seule voie qui permettra aux générations futures de vivre en paix et en harmonie.

Ce 17 octobre débute le recensement électoral dans la zone 2, l’UFC réitère t-elle son appel comme dans la zone1 ?

Evidemment, comme au début du recensement électoral dans la zone 1, le parti UFC réitère son engagement en exhortant la population, ses militants et sympathisants de la Zone 2, de faire massivement le déplacement pour se faire recenser dans les centres de recensement de vote. Seule la carte d’électeur permet de choisir librement son candidat le jour du vote. Une carte d’électeur en poche ne fait aucun mal au propriétaire.

 

Propos recueillis par Joseph G.

Lu 294 fois Dernière modification le mercredi, 17 octobre 2018 17:19

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.