lundi, 15 octobre 2018 08:05

Religion : L'archevêque salvadorien Oscar Romero et le pape italien Paul VI sont devenus saints Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Ils ont traduit par leur vie la Parole de Jésus Ils ont traduit par leur vie la Parole de Jésus

Devant 60 000 fidèles Sur la façade de la basilique Saint-Pierre au Vatican (Rome), le pape François a prononcé le nom des sept nouveaux saints, récitant la traditionnelle formule de canonisation dimanche 14 octobre.

Ils ont traduit par leur vie la Parole de Jésus, a expliqué le pape François dans son homélie : « Viens et suis-moi ». Sans calculs, ils ont vécu « avec le désir de risquer et de quitter », a rappelé le pape François.

Giovanni Battista Montini (Paul VI ) est le 262e pape de l’Église catholique romaine. Né à Concensio, près de Brescia le 26 septembre 1897, il fait partie de la grande bourgeoisie italienne. Après de brillantes études en dépit d’une santé fragile, il est ordonné prêtre en 1920, date à laquelle il rejoint Rome pour étudier à la Grégorienne et à la Sapienza.

Le chef de l’Eglise Catholique a choisi de porter une chasuble qui lui appartenait. Une canonisation que le 262e souverain pontife doit au miracle présumé d'une petite fille italienne, née prématurément.

Le pontificat de Paul VI s'étend de 1963 à 1978. Il est le pape qui achève le concile Vatican II, qui fait entrer l'Église dans le monde moderne. Il vend sa tiare pour donner de l'argent à des œuvres de charité. Il est le premier pape à se rendre en Amérique en pleine guerre du Vietnam en 1965, il prononce un discours à l'ONU en faveur de la paix. Il est le pape de l'ouverture au dialogue interreligieux, mais son opposition à l'avortement et à la contraception lui vaut aussi une grande impopularité.

Le pape Paul VI aura laissé l’image d’un prélat froid et distant mais dont les amis intimes comme l’académicien Jean Guitton, auront senti « le feu intérieur » qui l’animait. Par rapport à ses proches successeurs, ce pape aura relativement peu écrit laissant avant tout un témoignage de foi. « L’homme contemporain écoute plus volontiers les témoins que les maîtres. Ou s’il écoute les maîtres, c’est parce qu’ils sont des témoins » avait-il affirmé peu de temps avant sa mort.

Parmi les autres canonisations le même jour, celle de Mgr Oscar Romero. Surnommé "la voix des sans voix", l'archevêque salvadorien a été assassiné en 1980, et reconnu comme martyre par l'Église catholique. Le pape François partage avec lui son amour et la défense des plus démunis.

Lu 138 fois Dernière modification le lundi, 15 octobre 2018 08:15

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.