samedi, 13 octobre 2018 15:37

Investissements : L’IFC prévoit 6,2 milliards de dollars à long terme en 2018 en Afrique Subsaharienne Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
L’Afrique est au cœur de la stratégie globale d’IFC L’Afrique est au cœur de la stratégie globale d’IFC

IFC, institution membre Groupe de la Banque mondiale, annonce des engagements record pour accroître les investissements privés dans les infrastructures, la création d’emplois et la croissance en Afrique.

Il s’agit d’un montant record de 6,2 milliards de dollars en investissements à long terme en Afrique subsaharienne au cours de l’exercice fiscal 2018. Ce montant était de 3,5 milliards de dollars sur l’exercice fiscal précèdent. 

Les investissements et mobilisations d’IFC dans la région représentent plus d’un quart du montant global des financements à long terme de l’institution soit 23 milliards de dollars au cours de l’exercice fiscal 2018.

C’est la première fois que l’Afrique subsaharienne constitue le principal portefeuille d’investissement d’IFC au cours d’un exercice fiscal. En outre, les programmes de services conseils pour le développement du secteur privé ont atteint 400 millions de dollars en 2018.

Ces interventions ont-elles un impact en Afrique ?

« En 2018, les institutions financières partenaires d’IFC ont accordé plus de 2,9 millions de prêts à des micros entreprises et des PME. Ils ont également généré de l’électricité pour 32 millions de personnes en Afrique et distribué de l’eau courante à 2,5 millions de personnes. Les projets d’IFC ont touché plus d’un million d’agriculteurs et permis à 1,4 million de personnes de recevoir de soins médicaux. Les clients de l’institution ont également employé plus de 278, 000 personnes », lit-on dans un communiqué de l’institution.

La stratégie d’IFC vise à mobiliser des capitaux privés à plus grande échelle pour s’engager plus, particulièrement dans les pays fragiles et ceux à faible revenu.

« L’Afrique est au cœur de la stratégie globale d’IFC, dont l’objectif est de permettre au secteur privé d’avoir un impact plus grand. Nous déployons nos produits d’investissement et nos services conseils pour créer de nouveaux marchés. Nos résultats dans la région sont les premiers signes de l’impact de notre nouvelle approche », déclare Oumar Seydi, le Directeur régional d’IFC pour l’Afrique subsaharienne.

Lu 130 fois Dernière modification le samedi, 13 octobre 2018 15:50

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.