lundi, 08 octobre 2018 23:32

Politique : La C14 accuse la CEDEAO pour son laxisme dans la feuille de route au Togo Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Nous avons appelé les populations à ne pas participer au recensement Nous avons appelé les populations à ne pas participer au recensement
En conférence de presse ce lundi à Lomé, les responsables de la coalition (C14) sont revenus sur plusieurs sujets qui alimentent l’actualité politique au Togo entre autres, le recensement électoral, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et le découpage électoral biaisé.

On ce rappel qu’au début du recensement électoral du 1er au 8 octobre la C14 avait demandé aux populations de boycotter le processus.

« c’est une parodie et une mascarade qu’organise le régime dans le but de frauder les élections prochaines. Ce recensement entrepris par la CENI controversée sera complètement repris, lorsque l’institution issue d’un consensus sera installée », ont indiqué les leaders de la C14.

« on n’a constaté également que les pressions ont été exercées sur les populations pour aller se faire recenser. C’est pourquoi la coalition appelle les populations à ne pas céder aux menaces et intimidations, surtout ceux qui, après avoir entendu que le pouvoir leur offrirait des prêts à partir des nouvelles cartes d’électeurs. Les gens sont en train d’organiser des choses frauduleuses, pourquoi vous ne les laisser pas faire ? Les Togolais doivent se libérer eux-mêmes. Ça pitié de voir certaines personnes aller se faire recenser », a martelé Me Paul Dodji Apevon, président des FDR, membre de la Coalition des 14.

Même son de cloche au niveau de sa collègue Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, Coordinatrice de la Coalition ; « Nous avons appelé les populations à ne pas participer au recensement. Ça veut dire que nous ne nous associons pas à ce recensement unilatéral, alors que tout le processus est censé être consensuel. Ce qui est sûr le boycott a été suivi par les populations. S’il y a eu affluence par la suite, c’est parce qu’il y a eu des manœuvres pour manipuler ou faire peur aux populations. L’acte que posent ces populations en allant se faire enregistrer pour ne pas avoir de problème maintenant ou dans un avenir proche, n’a aucune valeur juridique. C’est un acte forcé. La conséquence inévitable, c’est que ce recensement ne peut être pris en compte », a-t-elle lâché.

Et de poursuivre « Je suis désolée pour monsieur Bawara ! Qu’il le veuille ou pas, cet acte de boycott aura des conséquences. 2018 n’est pas 2015, ni 2013, ni 2007. Aujourd’hui, le contexte a changé. Ce régime ne peut pas prétendre qu’au nom d’une certaine souveraineté, il est libre de faire ce qu’il veut ».

enfin Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson s’en est prise à la CEDEAO pour son laxisme à conduire la feuille de route avec le pouvoir.

« Dans les procédures de résolution des crises dans la sous-région, il y a des étapes qui sont souvent mises en place. C’est ce que la CEDEAO a fait avec la feuille de route qui trace la voie à suivre pour une sortie de crise au Togo. Et donc, le Togo ne fera pas exception dans ces procédures. Si on fait exception pour le Togo, on le fera pour un autre pays en crise. Si la CEDEAO faiblit ou si elle montre des signes de faiblesse, si elle ne reste pas ferme envers ce régime qui, étant de mauvaise foi ne veut pas respecter la feuille de route, alors elle met la sous-région en danger », a souligné la coordinatrice de la C14.

La Coalition des 14 réitère la suspension des activités de la CENI et demande un redécoupage électoral pour des élections apaisées. Elle renouvelle son appel au boycott pour le recensement dans la zone 2.

Ce lundi, la CENI communique que « le recensement électoral fixé du 1er au 08 octobre 2018 dans la première zone, est prorogé jusqu’au mardi 09 octobre 2018. 

Cette prolongation est due à en croire Prof. Kodjona KADANGA, président de la CENI « Aux affluences dans plusieurs CRV et en vue de permettre à tous les citoyens d’obtenir leur carte d’électeur ».

Par, ailleurs, les heures d’ouverture et de clôture des Centres de Recensement et de Vote (CRV) sont maintenues de 07heures à 17h00.

Le président de la CENI compte sur le patriotisme, l’engagement et la mobilisation de tous pour la réussite de ce recensement électoral.

Lu 1276 fois Dernière modification le lundi, 08 octobre 2018 23:39

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.