samedi, 06 octobre 2018 11:31

Agriculture : Le Togo lance la campagne de commercialisation du café et du cacao Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Les deux filières pèsent 5,5% du PIB agricole Les deux filières pèsent 5,5% du PIB agricole

Le gouvernement togolais souhaite dans le Plan National de Développement (PND) accordé une place prépondérante au secteur agricole pour relancer l’économie.

Beaucoup de filières sont en restructuration dont le café et cacao.

Le café et le cacao occupent dans la production agricole togolaise, respectivement le 2e et le 3e rang après le coton et contribuent à la formation de 1,4% de la richesse nationale et 5,5% du secteur agricole. Les deux produits sont cultivés par 31 203 agriculteurs pour une superficie de 38 058 hectares de café et 20 183 hectares de cacao en 2017.

Il faut noter que des progrès importants ont été enregistrés dans le développement de ces filières grâce à l’action conjuguée des différents acteurs impliqués.

Le 05 octobre, la ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé, Bernadette Legzim-Balouki, a procédé au lancement de la campagne de commercialisation du café et du cacao pour la période 2018-2019 à l’Institut national de formation agricole (INFA) de Tové. « Il est important de rappeler à tous les acteurs que les exportations frauduleuses ne seront plus tolérées à partir de cette campagne. Des instructions fermes seront données à cet effet au CCFCC [Comité de Coordination pour les Filières Café et Cacao, ndlr] pour sanctionner les auteurs du non-respect des engagements pris sur l’honneur dans le dossier d’enregistrement au titre de la campagne 2018-2019 », a-t-elle indiqué.

Pour donner à la filière café/cacao les moyens de son développement, le gouvernement, n’autorisera que, seuls les exportateurs régulièrement enregistrés pour la commercialisation de café et de cacao au Togo, durant la nouvelle campagne puisqu’il a été constaté sur le plan fiscal, la non-déclaration des exportations.

Les acteurs du secteur public et privé sont scrupuleusement invités au respect des mesures prises pour assurer la bonne campagne de commercialisation.

Le secteur privé est rentré de plein pied dans la transformation du café et cacao ; « Café des Grand Plateaux », le « Café des Moines », le «Café de Kouma » et la coopérative ChocoTogo.

Lu 211 fois Dernière modification le samedi, 06 octobre 2018 12:45

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.