jeudi, 04 octobre 2018 11:00

Sénégal: Les résultats de l’EDS-Continue 2017 montrent qu'une femme fait en moyenne 4 enfants Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Le nombre moyen d’enfants par femme varie Le nombre moyen d’enfants par femme varie

Les résultats de l’EDS-Continue 2017 montrent qu’une femme sénégalaise a, en moyenne, 4,6 enfants à la fin de sa vie féconde.

En effet, le nombre moyen d’enfants par femme varie de 3,4 en milieu urbain à 5,9 en milieu rural.

La comparaison des résultats de l’EDS-Continue 2017 avec ceux des enquêtes précédentes révèle que le niveau de la fécondité a baissé de 6,4 enfants par femme en 1986 à 4,6 en 2017. La fécondité varie sensiblement selon le niveau de vie du ménage, de 3,0 enfants dans les ménages les plus riches à 6,7 enfants dans les ménages les plus pauvres. Seize pour cent de femmes adolescentes de 15-19 ans ont déjà commencé leur vie procréative. La fécondité des adolescentes varie de 9 % à Dakar à 39 % dans la région de Kédougou.


Plus d’un quart des femmes en union (28 %) utilisent une méthode contraceptive quelconque et 26 % utilisent une méthode moderne. Les injectables sont la méthode la plus fréquemment utilisée (10 %), suivie par les implants (8 %), la pilule (4 %) et les dispositifs contraceptifs intra-utérins (DIU) (2 %).
 
 La comparaison avec les résultats des phases précédentes de l’EDS-Continue montre que la prévalence contraceptive moderne parmi les femmes en union ne cesse d’augmenter, passant de 16 % en 2012-2013 à 26 % en 2016.


L’utilisation des méthodes contraceptives modernes chez les femmes en union est plus élevée en milieu urbain (37 %) qu’en milieu rural (19 %). C’est à Dakar que l’utilisation des méthodes contraceptives modernes est la plus élevée (42 %). Par contre, c’est dans la région de Matam qu’elle est la plus faible (10 %).
Plus d’un tiers (36 %) des femmes de 15-49 ans en union déclarent qu’elles veulent différer une naissance de deux ans ou plus. Quatorze pour cent déclarent qu’elles ne veulent plus d’enfants. Les femmes qui veulent espacer ou limiter les enfants ont une demande en planification familiale. La demande totale en planification familiale au Sénégal atteint 50 %.


 La demande en planification familiale satisfaite par des méthodes modernes évalue la mesure dans laquelle les femmes déclarant vouloir espacer ou limiter les naissances utilisent actuellement les méthodes modernes de planification familiale.
Plus de la moitié de la demande est satisfaite par les méthodes modernes (53 %).

Lu 83 fois Dernière modification le jeudi, 04 octobre 2018 11:26

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.