samedi, 15 septembre 2018 16:28

Projet d'amélioration de l'accès à la justice au Togo: Un bâtiment devant accueillir les enfants bénéficiaires en cours de construction Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Amélioration de l'accès à une justice efficace et de qualité Amélioration de l'accès à une justice efficace et de qualité

Lancé en 2016, pour une période de trois ans, le projet « amélioration de l'accès à une justice efficace et de qualité », fait partie intégrante du Programme d’appui au secteur de la Justice (PASJ).

D’une valeur de 820 000 000 FCFA, il est soutenu à hauteur de 80 pour cent (80%) par l’Union Européenne sur financement du 11ème Fonds Européen de Développement et pour 20 pour cent (20%) par le bureau de l’UNICEF au Togo. Les interventions prévues dans le cadre dudit projet bénéficieront à environ 3600 enfants au Togo dont 2700 enfants victimes de violences.

Ainsi, une cérémonie de pose de première pierre en vue de la construction d'une structure d'accueil dénommée « Espace d'accès au droit et la justice pour les enfants au Togo », s'est déroulée le 14 septembre 2018 au Centre d'Orientation et de Réinsertion Sociale de Cacaveli (CORSC) à Lomé, en présence de, Madame Cristina Martins Barreira, ambassadeur et cheffe de la délégation de l'Union Européenne au Togo, Docteur Isselmou Boukhary, Représentant du Fonds des Nations Unies pour l'Enfance (UNICEF) au Togo, de Pius Agbetomey, Ministre de la Justice et de Madame Kolani Tchabinandi Yentchare, Ministre de l'action sociale.

Pour le Docteur Isselmou Boukhary, Représentant de L'UNICEF au Togo, « Il faut donner la possibilité à des enfants qui ont été mis en contact avec la loi d'avoir la chance de reprendre le cours normal de leur vie, d'avoir la chance de réaliser leur plein potentiel et de devenir les acteurs de développement ».

Au Togo, on note auprès des structures de protection d'enfants : en 2014, 328 enfants (292 filles et 36 garçons) victimes de viols et 123 enfants (84 filles et 39 garçons) victimes d'incestes.

Entre 2017 et 2018, on a 956 enfants dont 604 filles et 352 garçons pris en charge au Centre de Référence et d'Orientation pour la Prise en Charge des Enfants en Situation Difficile (CROPESDI), lesquels enfants étaient victimes de sévices corporels, de violences physiques, de traite et de négligence.

Durant la même période, la Brigade pour mineurs de Lomé a accueilli au total 410 enfants présumés auteurs d'infractions dont 91% de garçons.

Au nombre des efforts pour le bienêtre des enfants, on peut aussi noter la création depuis 2011 au Togo d'un cadre national de concertation des acteurs de protection de l'enfant, un mécanisme inclusif qui intervient dans les questions de promotion et de protection des droits de l'enfant et des interventions efficaces en vue d'une meilleure protection de l'enfant.

Charlespi Yao Yao

Lu 141 fois Dernière modification le samedi, 15 septembre 2018 16:41

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.