lundi, 10 septembre 2018 12:39

Politique : La commission de la Cédéao maintient les élections législatives au 20 décembre prochain Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
La commission de la Cédéao mettra tout en œuvre afin d’accompagner les élections législatives d'ici 20 décembre 2018 La commission de la Cédéao mettra tout en œuvre afin d’accompagner les élections législatives d'ici 20 décembre 2018

Au lendemain de la feuille de route de la CEDEAO à la classe politique togolaise, le président de la Commission, Jean-Claude Kassi Brou a tenu à préciser que son institution mettre tout en œuvre pour que les futures élections législatives aient lieu au Togo le 20 décembre prochain.

A Lomé, ce lundi, à l’ouverture de la première réunion du comité de suivi, Kassi Brou a réaffirmé le même engagement ; « La commission de la Cédéao mettra tout en œuvre afin d’accompagner les facilitateurs dans la réalisation des actions prévues, notamment les réformes constitutionnelles, et l’organisation d’élections consensuelles, équitables et démocratiques d’ici le 20 décembre 2018 telles que recommandées dans la feuille de route issue du communiqué final de la 53e session de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Cédéao ».

 

La rencontre devait permettre d’évaluer les évolutions au niveau de la feuille de route pour faire avancer le processus et apporter des solutions.

« Nous savons que les togolais et togolaises de toutes catégories socioprofessionnelles ainsi que la région ouest-africaine attendent que ces assises permettent de faire avancer l’ensemble des réformes afin de consolider la démocratie et l’état de droit, de permettre l’organisation des élections libres transparentes et crédibles afin de maintenir l’harmonie et la cohésion entre les différentes composantes de la société togolaise », a-t-il ajouté.

 

Pour la mise en œuvre proprement dite de la feuille de route, la Coordinatrice de la coalition des 14 partis politiques, annonce que son regroupement attend beaucoup de cette réunion pour arrêter un chronogramme consensuel ; « Nous sommes deux protagonistes de la crise, la feuille de route émane de la Cédéao et elle est mieux placée pour nous dire quelles sont les modalités de mise en œuvre et la Cédéoa a déjà annoncé elle-même qu’il faudra d’abord un chronogramme consensuel et nous nous en tenons à ce que dit la Cédéao qui a la maîtrise du processus du règlement de la crise. Nous savons au fond de nous ceux à quoi aspirent les populations et nous travaillerons pour sortir quelque chose qui rassure», a-t-elle dit ce matin sur une radio privé de la place.

 

En attendant, le chronogramme consensuel, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) poursuit l’organisation du processus électoral avec la formation des opérateurs de saisie pour le recensement électoral prévu le 1er octobre prochain.

Lu 161 fois Dernière modification le lundi, 10 septembre 2018 15:19

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.