samedi, 08 septembre 2018 21:31

Technologie : Kigali accueille la rencontre E-learning Africa en septembre Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(1 Vote)
L’Afrique n’a rien à craindre d’une quatrième révolution industrielle mais doit au contraire saisir sa chance L’Afrique n’a rien à craindre d’une quatrième révolution industrielle mais doit au contraire saisir sa chance

Le Rwanda accueillera, le 28 septembre 2018, lors de la conférence eLearning Africa, des experts européens et africains qui discuteront des implications d’une potentielle quatrième révolution industrielle, qui verra la fusion des technologies gommer les frontières entre les mondes physique, numérique et biologique.

L’Afrique n’a rien à craindre d’une quatrième révolution industrielle mais doit au contraire saisir sa chance.

Le débat sera présidé par l’ancien parlementaire britannique, Harold Elletson, membre de l’Institute for Statecraft, dont nous avons recueilli les explications : «La perspective que la technologie donne naissance à une quatrième révolution industrielle est un événement majeur pour les travailleurs, les citoyens, les entreprises et les gouvernements du monde entier. Ses implications potentielles en termes de croissance économique, d’emploi et de mode de vie sont énormes. Sera-t-elle positive pour l’Afrique ? Personne ne le sait encore. Il s’agit incontestablement d’une grande opportunité, mais qui présente aussi de nombreux dangers. Une chose est sûre : nous devons y réfléchir et nous y préparer.
 
eLearning Africa est la plus grande conférence africaine sur les TIC pour l’éducation et la formation.  eLA organise également une grande exposition de nouveaux produits, services et formations.
 
eLearning Africa est le principal événement consacré aux TIC appliquées à l’enseignement, à la formation et au développement des compétences en Afrique. La conférence rassemble des politiques de haut niveau, des décideurs et des professionnels de l’éducation, de l’entreprise et du gouvernement.

En 12 ans, eLearning Africa a accueilli 16 228 participants provenant d’une centaine de pays, dont plus de 85 % du continent africain. Plus de 3 300 orateurs se sont exprimés sur pratiquement tous les aspects des technologies appliquées à l’apprentissage et au développement des compétences.
 

Lu 213 fois Dernière modification le samedi, 08 septembre 2018 21:45

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.