mercredi, 08 août 2018 21:49

Politique : La CEDEAO appelle les acteurs politiques à un sens de pragmatisme pour respecter le délai requis Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Travailler dans un esprit d’ouverture et de compromis Travailler dans un esprit d’ouverture et de compromis

« J’en appelle à toutes et à tous, à travailler dans un esprit d’ouverture et de compromis afin que les Togolais puissent s’exprimer, dans les délais requis, leur choix dans le cadre d’élections (législatives, ndlr) libres, transparentes et crédibles conformément à l’esprit et à la lettre de la feuille de route définie par les Chefs d’Etats de la CEDEAO », a déclaré Jean-Claude Brou, président de la commission de la CEDEAO aux acteurs politiques togolais ce mercredi à Lomé.

Jean-Claude Brou a rencontré le gouvernement et la coalition des 14 partis politiques représentés respectivement par Gilbert Bawara, le ministre de la fonction publique, et Brigitte Johnson Adjamagbo, la coordinatrice de la coalition.

Accompagné par Francis Béhanzin, le commissaire en chargé des affaires politiques, paix et sécurité, le président de la commission de la CEDEAO, jouera un rôle déterminant dans le suivi de la proposition de la feuille de route des chefs d’Etats et de gouvernement pour la sortie de la crise togolaise qui dure 12 mois.

Il doit être à la tête d’un comité de suivi mise en place par la feuille de route.

Selon le rapport de la réunion de ce jour avec la CECEAO, ce comité de suivi est composé des représentants des facilitateurs, du Président de la commission et des deux parties protagonistes (UNIR et C14), élargi aux ambassadeurs de France, USA, UE, ALLEMAGNE et Nations Unies.

Ce comité de suivi devra tenir des réunions périodiques avec toutes les parties prenantes pour faire l’état des lieux des progrès réalisés. Il est prévu une première réunion avant la fin d’Août.

La feuille de route propose des réformes constitutionnelles et institutionnelles notamment la limitation du mandat présidentiel, l’élection à deux tours, la reconstitution de la Cour Constitutionnelle.

Si toutes les recommandations sont respectées, les togolais devaient aller aux urnes le 20 décembre 2018.

Côté pouvoir, c’est la sérénité pour aller vite aux élections afin d’éviter une violation de la constitution togolaise.

« Les élections restent une priorité. Nous devons aller de toutes les façons aux élections et tout le monde le sait bien. Le mandat actuel des députés est fini en mi-août. Les élections ont une façon normale de se passer partout», a fait savoir Pr Charles Kondi AGBA, vétérinaire, ex diplomate et ministre togolais, 1er responsable du Mouvement des sages d`UNIR.

Gilbert Bawara avait déjà annoncé qu’une nouvelle ère s’ouvrira pour le Togo après la publication de la feuille de route de la CEDEAO le 31 juillet. « Nous travaillons ensemble, dans un esprit de fraternité et de compréhension mutuelle pour le progrès économique et social de notre pays et pour de meilleures conditions de vie pour nos concitoyens », a-t-il dit.

Doit-on considérer les recommandations de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) comme une solution définitive pour la fin de la crise togolaise ? « Oui », pense Gilbert Bawara. Pour lui, cette feuille de route soumise par la CEDEAO aux protagonistes de la crise togolaise marque l’apothéose de « ces moments de discorde ».

Au niveau de l’opposition, Paul Dodji Apévon, le président des Forces Démocratiques de la République (FDR, opposition) est convaincu de la sincérité du gouvernement quant à la suite du dialogue politique. « Nous savons que l’adversaire sera de bonne foi (…) C’est maintenant que le vrai dialogue commence. Même ce que nous croyons ne pas obtenir aujourd'hui, nous pouvons l’obtenir demain avec le vrai dialogue qui va s’ouvrir. Il nous appartient d’être vigilants pour aller arracher ce que nous pouvons encore arracher », a-t-il déclaré mardi.

Lu 352 fois Dernière modification le mercredi, 08 août 2018 21:57

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.