samedi, 04 août 2018 14:44

Société : 37 cas de suicide dont 16 à Lomé au premier semestre 2018 Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
286 morts au cours du premier semestre 2018 286 morts au cours du premier semestre 2018

Difficile de comprendre ce nouveau phénomène rare qui apparait dans la société togolaise; le suicide qui est une cause de décès volontaire et provoqué devient fréquent.

Ceci devient désormais inquiétant surtout dans une jeunesse qui représente 65% de la population togolaise: la déception amoureuse, le chômage, le manque de confiance aux parents et amis, la trahison, le silence des crimes, les maladies, la solitude, sont à l’origine des causes directes des suicides.

« Au total, 37 cas de suicide dont 16 à Lomé pour cause de toxicomanie, déception amoureuse », indique le ministère de la sécurité et de la protection civile dans son rapport à mi-parcours de l’année (Janvier à juin 2018) sur la situation sécuritaire au Togo. Un rapport lancé en collaboration avec le ministère des transports et des infrastructures.

« On note une légère augmentation des décès par rapport au premier semestre de l'année précédente (2017). 286 morts au cours du premier semestre 2018 et 3817 blessés contre 265 morts, bilan de la même période en 2017 », a indiqué le Général de Brigade Yark Damehane, en charge de la sécurité.

Outre les suicides, apparemment, les causes des accidents de la circulation ne changent pas. Toujours comme causes, l'excès de vitesse, la conduite en état d'ébriété, ou sous l'influence de substances psychotropes, le non-respect ou l'absence de dispositions de sécurité (casques, ceintures de sécurité...).

Dans 5287 cas d'accidents enregistrés, les usagers d'engins à deux (2) roues sont les plus impliqués avec environ 63% soit 3348 cas enregistrés. 

Pour cela, les deux autorités exhortent les syndicats des transporteurs, aux respects des règles et mesures de sécurité de même que pour tous.

On note également 14 morts par lynchages et 57 décès par noyade.

Quant à l'opération de saisie de carburant illicite dénommée "opération entonnoir, 139 368 litres de carburant ont été saisies, 142 voitures, 56 motos immobilisées et 12 personnes arrêtées et déférées, sont entre autres cas du bilan pour ce premier semestre 2018.

On dénombre aussi des tentatives d'enlèvement de la part des peuhls.

Même si la hausse de la criminalité inquiète les autorités en charge de la sécurité, notons tout de même que le Togo occupe le deuxième (2è) rang dans l’Union Économique Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA), en matière de sécurité des populations et de leurs biens.

KPOWOADAN Yao

Lu 375 fois Dernière modification le samedi, 04 août 2018 14:58

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.