vendredi, 03 août 2018 20:44

Politique Libre opinion « INVENTION DE LA NEUTRALITE ELECTORALE.UN VERITABLE PROCESSUS » Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Les acteurs trouvent facile de manipuler des masses Les acteurs trouvent facile de manipuler des masses

INVENTION DE LA NEUTRALITE ELECTORALE.UN VERITABLE PROCESSUS

Nous le savons et le reconnaissons qu’aucune élection n’est irréprochable. Les démocraties occidentales qui ne sont pas de bons modèles nous ont fait la preuve d’absence ou d inexistence d’élections parfaites. Mais le degré d’assimilation des règles du jeu et le niveau de civisme imposent d’accepter les résultats du jeu, de s’en remettre pour tout mécontentement aux institutions et mécanismes de la démocratie et ce au nom de l’intérêt général. 

Ce qui est intéressant chez les occidentaux c’est que chaque occasion électorale avec son lot d’écueils et d’imperfections contribue à améliorer les prochaines.  

Nos pays, prenant la mesure de la chose, n’ont pas manqué de s’engager dans la recherche de la neutralité électorale. Mais très tôt la chose s’est révélée un véritable processus à réinventer à chaque fois.

 La neutralité électorale recherchée en confiant l’organisation des élections au ministère de l’intérieur reste une démarche-pratique qui a fait son temps.

L’avènement des Commissions Electorales Autonomes ou Indépendantes constituent une autre étape du processus d’invention de la neutralité électorale.

Mais c’est quoi la neutralité électorale? Il semble que c’est cette fiction d’impartialité, de non affiliation, de non appartenance voire de non assujettissement de l’institution détachée pour s’occuper de la chose électorale.

Ici encore la neutralité reste à trouver. Diogène allumerait une lampe pour la chercher. Les institutions sont dirigées et présidées par des hommes qui ont leurs susceptibilités, leurs penchants, leurs appartenances, leurs provenances et émanations, leurs accointances, leurs relations entre autres. Nul part au monde les organes et institutions de la chose électorale ne sont présidées par des anges ni par des hommes descendus blancs du ciel à l’aide d’un fil de fer.

Nos constitutions décident que les dirigeants des Commissions Electorales proviennent de partis politiques. La neutralité parfaite devient difficile à obtenir. Il faut s’en tenir dans ce cas a la rigueur du travail.

Au Togo particulièrement on pense que la neutralité sera effective le jour où la présidence de la CENI sera assumée par un préposé de l’opposition. Faux et archifaux. Que fera un président de CENI issu de l’opposition plus que de tirer la couverture vers l’opposition si les choses sont organisées à telle enseigne que sa prépondérance, sa qualité et ses pouvoirs le permettent ou l'y disposent ?  Dans ces conditions où se trouve la neutralité électorale que la présidence soit assumée par tel issu de tel bord soit par tel autre issu de tel autre bord ? 

Le processus d’invention de la neutralité électorale évoluant, on pense ce jour expérimenter l’idée de CENI technique. L’idée fait son chemin et reste une voie à explorer. L’aventure est permise. La CENI technique sera dirigée par des hommes.

Les rares cas de neutralité de commissions électorales remontent à l’époque coloniale précisément aux périodes pré indépendance. Les colons britanniques et français obligés de partir ont laissé s organiser des consultations populaires présidées par des commissions indépendantes, histoire de donner l’opportunité aux différents partisans (indépendance immédiate & indépendance progressive pour les colonies françaises par exemple) de s’affronter dans les urnes. Le cas du Ghana enseigne que le colon avait laissé se jouer un franc jeu entre les nationaux pour la prise du pouvoir.  Mais les témoins oculaires de l’histoire disent qu’il s’agissait d’une neutralité d’un genre particulier.

Au reste, la neutralité électorale reste une œuvre humaine à réinventer sans cesse. L’opposition togolaise n’a pas à se cacher derrière l’absence de neutralité de la CENI pour craindre le jeu électoral.

L’INSURRECTION, UNE METHODE DE SOCIETE INCIVILE

Ils sont bien nombreux les partis politiques inscrits au Togo et qui se proposent de former leurs partisans dans la logique de la conquête et de l’exercice du pouvoir politique. 

Le niveau de formation civique des militants est à déplorer. La faillite civique est générale. Les partisans ignorent la loi et ne comprennent pas grand-chose aux textes de la république.

Pourtant la démocratie est une culture qui s’accompagne d’un ensemble de savoir pouvant prédisposer les citoyens à se soumettre au droit et à recourir  aux instruments et méthodes de la démocratie pour la conquête et l’exercice du pouvoir. L’éducation juridico-civique est indispensable tant pour les partisans que les membres d’organisations de société  civile. 

Les acteurs trouvent facile de manipuler des masses en surfant sur leur ignorance juridique et leur inculture civique. 

Les masses sont jetées  dans les rues alors qu’elles savent à peine conquérir le pouvoir, elles savent à peine comment manifester dans un Etat. Elles ne savaient pas du tout qu’au-delà de 22h on tombait dans l’illégalité à occuper les rues et places publiques à faire des manifestations politiques. Les exemples de conduite,  de pratiques, d’attitudes, de propos dignes d’une société incivile sont légions.

Dans ces conditions, la manifestation politique cède place à de l’insurrection malheureusement à l’insu même des citoyens chauffés à blanc et jetés dans les rues. Les conséquences, nous les connaissances. 

On se demande si cette propension et cette obsession des leaders de l’opposition à livrer bataille pour le gonflement des chiffres de morts et de blessés ne sont une expression de cynisme béat et d’inhumanité...encore que certains de ses leaders se reconnaissent dans des propos du genre " on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs". L’omelette c’est leur conquête du pouvoir. Les œufs cassés c’est les cadavres de militants...Quelle entreprise criminelle.

Avec ces méthodes et pratiques, les dirigeants des partis politiques et les patrons d’organisations de société civile ne font qu’entretenir l’incivisme démocraticide.

Lu 216 fois Dernière modification le vendredi, 03 août 2018 21:01

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.