lundi, 30 juillet 2018 14:35

Politique : Le manque de confiance provoque des démissions au sein de l'ANC. AMEGANDJIN Yao fait défection Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Je quitte l'ANC libre de tout engagement mais j’appelle les jeunes à la méfiance et à la prudence Je quitte l'ANC libre de tout engagement mais j’appelle les jeunes à la méfiance et à la prudence

Qu’est ce qui se passe au sein de l'Alliance Nationale pour le Changement (ANC) du chef de file de l’opposition Jean Pierre Fabre ?

Après la démission de Didier Amelan en mai dernier, l’un des membres fondateurs de l’ANC pour cause de médisance, des allégations mensongères, des diffamations, des humiliations voire des coups montés et du manque de confiance et de respect auprès du bureau national, l’information vient de tomber ce lundi comme un coup de massue sur le parti de l’emblématique orange.

M. AMEGANDJIN Yao vice-président préfectoral de Kpélé proche de Me Isabelle Ameganvi, la présidente du groupe parlementaire ANC vient de faire défection. Les causes de ce divorce sont multiples à en croire l’intéressé sans une déclaration.

« La non considération des membres des bureaux locaux, la non réalisation des promesses tenues à la population notamment l'atteinte de l'alternance, des inconséquences de tout ordre, des médisances, des allégations mensongères, des tricheries à tous les niveaux et surtout la participation en 2015 à cette parodie d'élection présidentielle », cite AMEGANDJIN Yao.

« Ce fut un gâchis de suivre Mme Isabelle Manavi AMEGANVI vice-présidente qui par ses mots doux nous a endormis avec des promesses mirobolantes, car me voici à la merci de ce parti où je fus laisser à mon propre sort depuis toujours malgré mon BAC 2 », martèle le désormais ex militant de l’ANC.

« Combien sont-ils ces victimes de la duperie et de la supercherie de Fabre et compagnie? Combien sommes-nous à être malades, exilés pour assouvir les ambitions des gens de l'ANC? Pour preuve, lors du décès de mes deux parents, je n'ai reçu de la part de l'ANC aucun soutien quel qu'il soit moral, affectif, matériel ou financier », a laissé entendre Amegandjin Yao.

« Je quitte l'ANC libre de tout engagement mais j’appelle les jeunes à la méfiance et à la prudence dorénavant à l'endroit de l'ANC», exhorte-t-il.

 

Ces démissions rocambolesques devraient commencer par fragiliser et faire mal au plus grand parti de l’opposition togolaise à quelques mois des législatives.

Lu 335 fois Dernière modification le lundi, 30 juillet 2018 21:18

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.