samedi, 28 juillet 2018 15:52

CEB: 50 ans de coopération énergétique entre le Togo et le Bénin Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Bientôt les travaux de l’aménagement hydroélectrique d’Adjarala Bientôt les travaux de l’aménagement hydroélectrique d’Adjarala

La Communauté Electrique du Bénin (CEB) a célébré le cinquantième anniversaire de sa création le 27 juillet dernier à son siège à Lomé (Togo).

Selon, Karimou CHABI SIKA, Directeur Général a fait le bilan de cette institution de développement de l’énergie électrique ; « En 50 ans d’existence, elle a développé des infrastructures de production et de transport de l’énergie électrique sur toute l’étendue du territoire de la Communauté contribuant ainsi au développement économique et social du Bénin et du Togo », a-t-il indiqué.

Aujourd’hui, à en croire Karimou CHABI SIKA, malgré des difficultés d’ordre structurel, la CEB reste néanmoins un exemple réussi de coopération énergétique sous régionale. L’esprit de solidarité qui a motivé les pères fondateurs à créer cette institution reste encore d’actualité.    

Ces cinq dernières années, la CEB a initié des projets d’extension et de sécurisation de son réseau électrique en vue de mettre résolument nos deux pays à l'abri du phénomène de perturbations dans la fourniture de l’énergie électrique et de leurs conséquences néfastes.

Dans le domaine de la production, elle est actuellement à pied d’œuvre pour faire démarrer les travaux de l’aménagement hydroélectrique d’Adjarala, projet phare qui permettra de réduire la dépendance énergétique de nos deux pays vis-à-vis de l’extérieur. Ces projets lui permettront également de se préparer pour rentrer dans le marché de l’électricité en gestation au niveau du WAPP.

Depuis 2012, l’entreprise s’est engagée dans le management de la qualité en vue se doter d’un outil moderne de gestion susceptible d’améliorer ses performances et sa compétitivité. Les progrès réalisés dans cette démarche, lui ont valu le prix de la maîtrise de la qualité décerné par le comité togolais de la qualité en février 2017. Le barrage hydroélectrique de Nangbéto, 1ère unité de production de la CEB, s’apprête à obtenir, au début du 2ème trimestre 2017, la certification ISO 9001-2008.

En plus de disposer d’un centre de formation à Abomey Calavi, l’effectif du personnel de la CEB est passé de 124 en 1973 à 479 en 2018. Il est à noter que la structure a été confrontée à certaines difficultés non moins négligeables dont des crises énergétiques dues à la mauvaise pluviométrie des années 1983, 1984, 1998 et 2006 mais aussi des crises financières de 1988 à 1989 (faillite des banques au Bénin).

La CEB doit aujourd’hui s’adapter aux exigences de l’heure où les énergies vertes semblent s’imposer désormais à l’humanité. « Il est vrai que le coût du solaire baisse au fil des années. Mais il y a un obstacle de taille : il n’y a pas de soleil la nuit ; or tout le monde veut avoir l’électricité 24h/24. Nous avons l’ambition d’exploiter le solaire et le combiner avec l’hydraulique mais nous sommes en veille stratégique pour le moment », a expliqué Karimou Chabi Sika.

Lu 347 fois Dernière modification le samedi, 28 juillet 2018 15:57

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.