vendredi, 06 juillet 2018 07:37

Togo/ PUDC: Damien Mama tâte l'initiative Eco-village à Ando-Kpomey Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Rrenforcer la mise en œuvre de la politique de développement durable Rrenforcer la mise en œuvre de la politique de développement durable
Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) en collaboration avec le ministère des infrastructures et des transports et, celui de l'environnement, a organisé le 5 juillet dans la préfecture de l'Avé, une visite pour apprécier l'impact des réalisations dans le village de Ando-Kpomey, dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de Promotion d'un développement durable et résilience aux changements climatiques et du Programme d'Urgence de Développement Communautaire (PUDC).
Situé a environ 72 kms au Sud Ouest de Lomé la capitale, même si le village de Ando-Kpomey reste plus ou moins enclavé avec environ ses 700 habitants, l'initiative Eco-village grâce au projet de Promotion d'un développement durable et résilience aux changements climatiques a transformé complètement le quotidien de ladite population dont l'économie est basée sur l'agriculture, l'élevage, le petit commerce, l'artisanat et aussi la pisciculture.
L'Eco-village consiste à promouvoir un développement intégré du village  basé sur l'utilisation des énergies renouvelables notamment le solaire.
Avec l'appui du PNUD, un investissement de  quatre-vingt-dix-sept millions onze mille quatre cents (97 011 400) FCFA a permis de faire de Ando-Kpomey un Eco-village depuis quelques années grace à l'installation de: une minicentrale solaire de 10 kwc qui permet désormais audit village de jouir de l'électricité, un moulin à grains, d'une meule, d'une rappeuse de manioc, d'une table pour charger les téléphones portables et aussi, un poste d'eau autonome à partir d'un forage equipé d'électropompe solaires.
La minicentrale assure également l'éclairage de la soixantaine de menages dudit village.
"Nous avons souffert car il y avait trop de besoins. Mais de nos jours, la venue de l'électricité avec ses fruits a considérablement simplifié les choses. Nos enfants aussi étudient grace à l'électricité alors, on ne peut que remercier les bienfaiteurs", a laissé entendre AGBOGBLA Ami, un habitant de Ando-Kpomey.
Aussi, les conditions d'assainissement familial ont été améliorées avec la réalisation de deux blocs de latrines (6 cabines) écologiques de type ECOSAN pour éviter la défécation à l'air libre.
Cette visite d'appréciation des ouvrages réalisés a été une occasion saisie par la délégation composée de, Damien Mama, Coordonnateur résidente du système des Nations Unies et représentant résident du PNUD, Ouro-Gbele Tchanilé représentant du ministre des infrastructures, du Secrétaire Général du préfet de l'Avé et autres, d'échanger avec la population.
Ils ont tour à tour après avoir prodigués de sages conseils, invités la population à prendre soin de leurs acquis.
Outre les ouvrages, pour une promotion des moyens d'existence durable et améliorer les revenus des populations, 20 éleveurs dont 15 femmes ont été formés en techniques de conduite de l'élevage de petits ruminants. Ils ont aussi bénéficié de kits d'élevage composés de huit (8) géniteurs performants, de produits vétérinaires et de matériaux de construction de bergeries traditionnelles améliorées.
La réalisation d'un champ écologique a favorisé la formation des producteurs et la production de piment, de soja, de maïs et d'ananas, une action qui a permis aux populations du village de maîtriser les techniques de production agricoles respectueuses de l'environnement.
Pour la préservation de l'environnement et la lutte contre les changements climatiques, 1,5 hectares de plantations communautaires à vocation bois énergie ont été réalisés dans le cadre de l'apprentissage des bonnes pratiques de gestion durable des forêts.
"Avant, nous ne réussissons pas dans l'élevage car nos bêtes ne se développent pas. Mais, de nos jours elles atteignent la taille de croissance normale et, rassurez-vous, une seule bête vendue nous permet de prendre en charge la rentrée scolaire des enfants", a expliqué Koto Dissa, président du Comité Villageois pour le Développement (CVD).
Cette rencontre a aussi permis à Koto Kouma, Chef de l'Eco-village de Ando-Kpomey de remercier la délégation et de soumettre d'autres doléances à savoir: l'aménagement d'une véritable piste pour permettre le convoiement des récoltes, qui en période de pluie est un calvaire du fait du mauvais état de l'unique piste qui dessert ledit Village, un cadre pour les soins de santé et aussi, l'amélioration du cadre scolaire pour les enfants.
Reprenant la parole, Damien Mama a invité les parents à 100% de scolarisation la rentrée prochaine afin de continuer le plaidoyer pour le reste de leurs besoins.
Néanmoins, pour le développement de la pisciculture, six étangs piscicoles sont en cours d'aménagement, deux magasins en cours de construction pour le stockage des produits agricoles, 
 L'initiative Eco-village ambitionne de renforcer la mise en œuvre de la politique de développement durable du pays notamment dans le domaine de la préservation des ressources naturelles et la résilience des communautés locales aux effets néfastes des changements climatiques.
La phase pilote a débuté en 2015 dans les villages de Ando-Kpomey dans la préfecture de l'Avé et à Donomade dans la préfecture de Yoto.
Pour rappel l'Eco-village par la préservation de la forêt permet à Ando-Kpomey, l'élevage des escargots qui, ses derniers temps est confronté aux effets néfastes des fourmis.
Un défi que la population compte relevé à nouveau avec le concours d'une gouvernance locale gérée par le CVD tout en ne fermant pas la porte aux bienfaiteurs.
Lu 261 fois Dernière modification le vendredi, 06 juillet 2018 07:47

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.