vendredi, 06 juillet 2018 07:07

BAD: Les plans de la Facilité africaine de l’eau pour 2018 approuvés Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Des solutions à des problèmes urgents en matière d’eau Des solutions à des problèmes urgents en matière d’eau

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement a approuvé le plan de travail et le budget de la Facilité africaine de l’eau (FAE) pour 2018. Ce plan cherche à remédier aux difficultés antérieures. Il propose également des solutions à des problèmes urgents : la mobilisation des ressources, l’attribution des postes vacants, le suivi plus attentif des projets en cours, la résolution accélérée des problèmes et le renforcement des capacités des agences d’exécution des projets.

Par souci de réalisme face à la complexité de la transition vers la nouvelle stratégie 2017-2025, qui met l’accent sur la mobilisation de ressources, les objectifs opérationnels 2018 prennent pour référence les résultats de 2017 : quatre approbations de projets prévus d’une valeur de 4 millions d’euros et des décaissements prévus d’un montant d’environ 8 millions d’euros. Un plan 2018-2020 sera mis en place pour offrir un outil de suivi supplémentaire.

L’objectif stratégique principal de l’année 2018 consiste à faire démarrer les interventions du Fonds africain d’investissement pour l’assainissement urbain. Dans le cadre de cette initiative, en grande partie financée par la Fondation Bill et Melinda Gates, quatre projets d’assainissement urbain seront élaborés en vue de recueillir un financement public et/ou privé. Un financement de démarrage d’activités (investissement à effet catalyseur) sera également apporté à deux projets d’investissement à effet catalyseur pour permettre aux acteurs du secteur privé l’accès à des créneaux d’activités économiques viables, comme celui des technologies innovantes d’assainissement sans égouts.

La FAE poursuivra sa collaboration avec les partenaires au développement pour mieux aligner leurs activités respectives sur les priorités de l’Afrique en matière d’eau. En réponse au nouvel objectif stratégique, qui est d’obtenir davantage d’investissements, elle travaillera en coordination avec le Conseil des ministres africains chargés de l’eau afin d’harmoniser ses activités et ses initiatives stratégiques connexes, de créer une plate-forme de promotion des investissements et d’organiser des activités conjointes de promotion des investissements.

Lors de ses interventions, la FAE continuera d’intégrer des considérations intersectorielles avec un impact de premier plan sur le développement du secteur de l’eau. Elle s’est engagée à intervenir en faveur de l’égalité entre les sexes et de la justice sociale, au vu des différents rôles, besoins et expériences des femmes et des hommes dans l’accès à l’eau et dans son utilisation. Le changement climatique, la création d’emplois, la participation du secteur privé et les États en transition sont également pris en compte dans chaque intervention. Le budget administratif de la Facilité, d’un montant de 4,42 millions d’euros, sera financé par son fonds spécial (2,465 millions d’euros) et par la Banque, à hauteur de 1,955 million d’euros.

Lu 306 fois Dernière modification le vendredi, 06 juillet 2018 07:19

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.