mardi, 03 juillet 2018 18:06

Economie: La BOAD signe avec l’Etat de Côte d’Ivoire, 3 accords de prêt pour un montant global de 55 milliards FCFA Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Christian ADOVELANDE, Président de la BOAD, et Adama KONE Christian ADOVELANDE, Président de la BOAD, et Adama KONE

Messieurs Christian ADOVELANDE, Président de la BOAD, et Adama KONE, Ministre de l’Economie et des Finances de la République de Côte d’Ivoire, ont procédé le lundi 02 juillet à la signature d’accords de prêt relatifs à trois (03) opérations prioritaires pour le Gouvernement et les populations ivoiriennes pour un montant global de 55 milliards FCFA.

Les différents accords portent sur le financement partiel : du Projet d’aménagement hydroagricole dans les régions du Folon et du Kabadougou, du Programme de renforcement du système d’alimentation en eau potable de la ville d’Abidjan ; et du Programme d’aménagement et de gestion intégrée du bassin versant du Gourou à Abidjan.

Le Projet d’Aménagement Hydroagricole dans les régions du Folon et du Kabadougou a pour objet, la construction de quatre (04) barrages collinaires d’une capacité totale de 21 772 199 mètres cubes et l’aménagement de 1 000 hectares en aval desdits barrages, dont  880 hectares pour la riziculture et 120 hectares pour le maraîchage. Il est prévu dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet, des actions d’accompagnement, notamment l’aménagement de 48,5 km de pistes d’accès, de 64,2 km de couloirs de transhumance, la construction de 10 magasins de stockage et d’aires de séchage ainsi que la réalisation de 10 forages équipés en pompe à motricité humaine et des actions de renforcement des capacités des populations bénéficiaires et de protection de l’environnement. La réalisation du projet contribuera à la sécurité alimentaire et à la réduction de la pauvreté dans la zone d’intervention. La Banque s’est engagée à soutenir ces travaux à hauteur de 15,5 milliards FCFA.

Le Programme de renforcement du système d’alimentation en eau potable de la ville d’Abidjan, financé à hauteur de 10 milliards FCFA par la Banque, a pour objet, le renforcement du système d’alimentation en eau potable à partir de la nappe du Sud-Comoé, par : la réalisation de trois (03) champs de captage de 36 forages d’une capacité totale de 160 000 m3/jour ; la construction et l’équipement de deux (02) stations de neutralisation à la chaux et de désinfection au chlore de 2×4 000 m3/h ; la construction de neuf (09) réservoirs de 5 000 m3 chacun ; la construction de quatre (04) stations de pompage d’une capacité de 4 000 m3/h chacune ; la fourniture et la pose d’environ 390 Km de canalisations ; et vi) la réhabilitation des deux (02) châteaux d’eau de Koumassi (2 000 m3) et de Vridi (5 000 m3).

Le programme d’aménagement et de gestion intégrée du bassin versant du Gourou à Abidjan, sera financé par la Banque pour un montant de 29,5 milliards FCFA, et consistera en la construction, sur le bassin versant du Gourou, dans le District d’Abidjan : i) d’un système d’assainissement comprenant 16,9 km de réseaux d’eaux usées, 2,1 km de canaux d’eaux pluviales, ainsi qu’une unité de tri et de valorisation des déchets plastiques ; et ii) d’un réseau de voiries comprenant le bitumage de 8,8 km de voies en terre et l’entretien courant de 12,0 km de voies revêtues. Sa réalisation contribuera à résoudre les problèmes récurrents d’inondation, à l’exutoire du bassin versant du Gourou, au carrefour de l’Indénié, en plein cœur d’Abidjan et à réduire les apports de sédiment dans la baie de Cocody.

Prenant la parole au cours de la cérémonie de signature, le Président de la BOAD, Mr ADOVELANDE a précisé que ces 3 opérations, qui  portent les engagements cumulés de l’institution en Côte d’Ivoire à 924,4 milliards de FCFA, sont parfaitement en cohérence avec le Plan Stratégique 2015-2019 de la Banque, et s’inscrivent également dans le Plan National de Développement (PND) de la République de Côte d’Ivoire sur la période 2016-2020.  Eu égard à l’importance de la contribution de ces projets à l’atteinte des objectifs de ce PND, et s’agissant des conditions de mise en œuvre de ces projets, il a tenu à réaffirmer sa confiance en le fait que le gouvernement ivoirien saura prendre « les dispositions idoines pour assurer la gestion, l’exploitation et la maintenance des infrastructures et équipements qui seront réalisés conformément aux règles de l’art, afin de garantir leur pérennité ».

Lu 246 fois Dernière modification le mardi, 03 juillet 2018 18:11

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.