vendredi, 29 juin 2018 10:41

Santé : Le ProSanté de la GIZ pour améliorer la santé de la reproduction et de la planification familiale au Togo

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Un système de santé résilient et performant, dispensateur de soins de qualité Un système de santé résilient et performant, dispensateur de soins de qualité

Le gouvernement togolais à travers son Plan national sanitaire (PNS), (2017-2022) prévoit réduire la mortalité maternelle de 401 à 250 décès pour 100.000 naissances vivantes, la mortalité néonatale de 27 à 17/00 naissances vivantes, la mortalité infanto-juvénile de 88 à 56/00.

Atteindre ces objectifs nécessite un système de santé résilient et performant, dispensateur de soins de qualité accessible au plus grand nombre, pivoté par une gestion orthodoxe et le gouvernement sous Faure Gnassingbé n’a jamais croisé les bras en ce qui concerne l’amélioration des conditions de vies de ses concitoyens.

Le 28 juin 2018, un nouveau projet a vu le jour par le gouvernement en collaboration avec la Deutsche Gesellschaft Fur international zusammenarbeit (GIZ) du Togo. Il s’agit du Projet « Renforcement du système sanitaire-Santé de reproductive et droits sexuel au Togo (ProSanté) qui a été rendu opérationnel par le ministre de la Santé de la protection sociale, Professeur Moustafa Mijiyawa au cours d’une cérémonie solennelle, en présence de l’Ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne au Togo, Christoph Sander et le Chef projet ProDRA à (GIZ) au Togo.

ProSanté, un projet innovateur salué par Mijiyawa

Pendant trois (3) ans (Septembre 2017 à juin 2020) que va durer ce projet dans la région Kara et de (façon ponctuelle la région centrale) dans sa phase pilote, le projet ProSante financé par la GIZ-Togo et le Togo à hauteur de 6 millions d’euros va contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations dans le domaine de santé de la reproduction et de la planification familiale. Le projet accordera une grande importance au renforcement du système de santé en général et mettra un accent particulier à la participation des organisations de la société civile dans le processus de la disponibilité des services santé de reproduction et à leur pleine utilisation par les populations.

Mais afin d’atteindre ces objectifs, ProSante promet mettre en place un mécanisme multisectoriel et pluridisciplinaire faisant appel aux compétences et aux expériences de tous les acteurs intervenants et s’intéressant à la promotion de la santé et reproduction et de la planification familiale.

« Le gouvernement y a profondément foi, les termes du projet reposant sur les six valeurs indispensables au développement individuel et collectif, depuis l’homme du Neandertal il y a plus de 50.000 ans jusqu’à ce jour notamment le respect de soi, la capacité à ne jamais renoncer, la répétition, le sens critique, l’admiration et enfin le partage. Cet état d’esprit, balisé par l’acte fondateur signé entre le gouvernement et la GIZ, assurera à coup sûr la réussite de ce projet », a précisé le Prof Mijiyawa.

Pour le Chef ProDRA et Représentant du Directeur de la GIZ au Togo, Florent-Dirk Thies, le nouveau projet ProSanté vient en complément aux nombreux projets déjà ou en cours d’exécution dans les domaines jugés prioritaires tels que la décentralisation et la bonne gouvernance, le développement rural y compris l’agriculture, la formation professionnelle et l’emploi des jeunes.

Les piliers sur lesquels reposent le ProSanté

Le projet se repose essentiellement sur trois (3) chantiers à savoir l’amélioration de la qualité de ders soins dispensés aux services sanitaires, le renforcement de la coopération entre les différents secteurs de la société civile avec le secteur de la santé pour l’assimilation de la demande et le renforcement du système santé. « Le premier champ d’action vise à mettre en place un système de gestion de qualité dans les unités de soins périphériques dans la région de la Kara, le renforcement de la société civile, il y a des champ d’action qui aide à améliorer l’accès géographique et financier pour pouvoir amener la population dans un centre de santé. Le troisième champ d’action vise à améliorer le leadership du gouvernement togolais qui permet à améliorer la capacité le ministère de la santé au changement climatique et vise le renforcement de gestion des ressources humaines en santé », a déclaré, la cheffe de projet ProSanté, Lisa Diarra.

Le résultat attendu selon elle, est la réduction de la mortalité, la réduction de la mortalité infantile et l’augmentation du taux de prévalence contraceptif.

L’Ambassadeur de l’Allemagne au Togo s’est dit optimiste que le projet renforcera davantage la coopération au développement entre son pays et le Togo, en complémentarité notamment avec l’engagement prioritaire pour le développement rural et la sécurité alimentaire. «  De plus, la concentration géographique du projet sur la de la région de la Kara sert à approfondir la coopération Germano-togolaise sur toute l’étendue du pays pour le bénéfice des plus nécessiteux », a-t-il indiqué.

Au terme de ce projet, la GIZ-Togo espère que le « Renforcement du système sanitaire-santé reproductive et droits sexuels au Togo » est présenté et connu du public, que les différents acteurs et partenaires ont compris leurs rôles sur le projet renforçant ainsi la collaboration. La GIZ entent également que les axes d’interventions soient validés et les activités sont planifiées.

Lu 209 fois

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.