jeudi, 28 juin 2018 16:20

Transformation structurelle : Le Bénin dispose de son Profil Pays

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Les pays africains doivent se tourner vers la transformation structurelle pour créer de l’emploi Les pays africains doivent se tourner vers la transformation structurelle pour créer de l’emploi

La Commission Economique pour l’Afrique (CEA) et le gouvernement du Bénin ont lancé le Profil Pays Bénin ce jeudi au cours de la 21è session du Comité intergouvernemental des experts (CIE 21) de l’Afrique de l’Ouest à Cotonou (Bénin).

La zone de libre-échange a pour but de faciliter les échanges entre les pays africains. Pour échanger entre pays il faut produire des biens et des services.

Malheureusement, les systèmes de production en Afrique sont très faibles et ne permettent pas de créer des emplois. La CEA et la Banque Africaine de Développement (BAD) sont convaincues que la transformation structurelle est cruciale pour la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et de l’agenda 2063 de l’Union Africaine (UA).

Ce document d’une durée de trois ans est une mise à jour des données scientifiques pour permettre au Bénin de redresser les structures socioéconomiques qui favorisent son développement équitable et durable.

« Il faut que les pays se tournent vers la transformation structurelle sur le continent, pour créer de l’emploi, améliorer l’éducation la santé, le commerce, l’urbanisation, l’agriculture et autres. C’est une question à laquelle les politiques doivent s’attaquer pour l’émergence socioéconomique », a indiqué Dr Dimitri Sanga, Directeur CEA, Bureau Afrique de l’Ouest.

En ce qui concerne l’intégration régionale, le Bénin depuis des années s’est révélé contribuable et associatif dans la branche manufacturière.

« Des exemples comme la compagnie électrique entre le Benin et le Togo date de 50 ans, le Nigeria et le Bénin sont ensemble pour créer une grande usine de sucrerie, de la cimenterie. L’existence de la compagnie ferroviaire entre le Bénin et le Niger, la création du barrage sur le fleuve Mono entre le Bénin et le Togo, la disponibilité des quais au port automne de Cotonou destinés aux autres pays de la sous-région sont les preuves d’une véritable intégration régionale à mettre à l’actif du Bénin. A cela s’ajoute, l’ouverture des frontières du Bénin à tous les africains sans visa d’entrée », a signifié Rufino D’Almeida, Directeur de Cabinet du Ministère du plan et du développement.

Le document ira nourrir des données nécessaires déjà disponibles pour permettre aux autorités béninoises d’aller vers une réelle définition et le phasage des politiques publiques dans le cadre d’une transformation structurelle adéquate.

Lu 281 fois Dernière modification le vendredi, 29 juin 2018 10:41

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.