mercredi, 27 juin 2018 22:43

Politique: COMMUNIQUÉ FINAL DU DIALOGUE INTERTOGOLAIS

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Les élections doivent se tenir avant fin novembre 2018 Les élections doivent se tenir avant fin novembre 2018
COMMUNIQUÉ FINAL DU DIALOGUE INTERTOGOLAIS
Leurs excellences Nana AKUFO-ADO, Président de la République du Ghana et Pr Alpha CONDÉ, Président de la République de Guinée ont rencontré ce mercredi 27 juin 2018 les parties prenantes au dialogue inter-togolais.Les deux facilitateurs ont pris acte des positions et préoccupations exprimées par chacune des parties. Ils ont salué les efforts déployés par les parties prenantes togolaises en vue du dénouement heureux de la situation.
 
Ils ont exprimé leur satisfaction pour l’esprit qui a prévalu tout au long de ces discussions. Ils ont noté avec satisfaction leur disponibilité à œuvrer ensemble pour parvenir à un climat sociopolitique décrispé et apaisé dans l’harmonie et la cohésion entre les différentes composantes de la société togolaise.Les facilitateurs invitent instamment tous les partis politiques et toutes les forces vives togolaises à s’abstenir de tout acte et de tout agissement susceptible de constituer une menace à la paix et à la stabilité du Togo et de la sous-région.
 
A cet effet, les facilitateurs demandent aux partis politiques de l’opposition et du pouvoir de faire preuve de retenue pour ne pas compromettre les efforts en cours.
 
Ils félicitent le gouvernement pour les mesures d’apaisement déjà prises et l’encouragent à les poursuivre notamment par la libération des personnes arrêtées pendant les manifestations.
Les deux facilitateurs invitent par ailleurs le gouvernement à étudier la possibilité d’étendre le droit de manifester à l’ensemble du territoire national dans le respect de l’ordre public et des lois en vigueur afin de garantir la liberté de manifester ainsi que la sécurité des biens et despersonnes.
 
A cet effet, ils invitent les citoyens à collaborer avec toutes les autorités compétentes afin de retrouver les armes emportées. Les deux présidents se félicitent de l’accord entre les parties pour la poursuite des activités du parlement conformément à la constitution au-delà de l’échéance prévue.
 
Durant cette période, les préparatifs des élections restent suspendues, étant entendu qu’il est souhaitable que ces élections se tiennent avant fin novembre 2018.
 
Les deux chefs d’Etat exhortent les parties prenantes à maintenir la dynamique de dialogue et de concertation pour un règlement pacifique notamment la recherche de consensus.
 
Les deux facilitateurs examineront en détail les différentes préoccupations exprimées et feront rapport au prochain sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO.

Fait a Lomé le 27 juin 2018

Lu 982 fois Dernière modification le mercredi, 27 juin 2018 22:51

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.