mercredi, 27 juin 2018 22:32

Togo/ ANCE-Togo part en guerre contre la consommation des drogues

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Prioriser la prévention dans la lutte contre les drogues Prioriser la prévention dans la lutte contre les drogues
L' Agence Nationale des Consommateurs et de l'environnement (ANCE-Togo) a rencontré à Lomé les professionnels de médias à l'occasion de la célébration de la célébration de la journée internationale des Nations Unies contre l'abus et le trafic des drogues.
Le but de cette rencontre est d'attirer l'attention de l'opinion nationale et internationale sur l'approche communautaire que l'ANCE-Togo déploie pour prévenir contre l'usage de drogues au Togo.
 
Placée sous le thème, "Ecouter d’abord-Ecouter les enfants et les jeunes est la première étape afin de les aider à s’épanouir", cette rencontre vise à sensibiliser et à informer le public sur ce que représente l'écoute et le dialogue avec les enfants et les jeunes sur les dangers liés à l'usage des drogues.
Pour cette année ledit thème retenu a pour but de mettre la puce à l'oreille  de l’opinion nationale et internationale sur l’importance de prioriser la prévention dans la lutte contre les drogues.
"La consommation des drogues pose un problème crucial à tous les Etats du monde et en particulier le Togo ", a laissé entendre le représentant du ministre de la sécurité et de la protection civile.
Pour Ebeh Fabrice, Directeur Exécutif de l'ANCE-Togo, "Il faut un changement d’approche notamment, aller de la répression à la prévention, la prise en charge et la réinsertion socioprofessionnelle des consommateurs des stupéfiants".
Une étude menée par l'ANCE-Togo montre que parmi les drogues, le cannabis est plus consommé avec un taux de 60,98%, suivi du tramadol (36,59%) et la cocaïne dont la consommation s’élève à 17,04%.
Cette rencontre a été une occasion pour les responsables de l'ANCE-Togo de présenter les résultats d’une collecte de données sur l’usage des drogues dans des quartiers périphériques de Lomé tels que, Agbalépédogan et Kélégougan .
On note que sur une population totale de 496 en raison de 269 personnes pour le quartier d’Agbalépédogan et 227 habitants pour celui de kélégougan reparties en fonction du sexe :117 filles contre 319 garçons soit 35% contre 64,34%, s'adonnent aux stupéfiants.
Intervenant sur l'étude menée sur les deux quartiers, Sadath Mourtala, le coordonnateur anti-drogue à l'ANCE-Togo a ajouté, " Sur une population totale de 496 enquêtées, il ressort que la consommation de l’alcool est aussi prédominante dans les deux quartiers soit 64,11%, suivie de la consommation du tabac 17,94% puis la drogue qui est consommée par 8,27% ".
Lu 133 fois Dernière modification le mercredi, 27 juin 2018 22:43

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.