mercredi, 27 juin 2018 14:44

CEA : La 21è session du comité intergouvernemental des experts de l’Afrique de l’Ouest s’ouvre à Cotonou

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Intégration régionale en Afrique de l’Ouest : Nouveaux défis et perspectives Intégration régionale en Afrique de l’Ouest : Nouveaux défis et perspectives

Après le Burkina Faso, le Bénin accueille en 2018 la 21è session du comité du comité intergouvernemental des experts de l’Afrique de l’Ouest du 27 au 29 juin 2018 sous l’égide de la Commission économique pour l’Afrique (CEA) placée sous le thème « Intégration régionale en Afrique de l’Ouest : Nouveaux défis et perspectives ».

 

 

Selon Prof. Dimitri Sanga, Directeur CEA, Bureau sous –régional, la pertinence de la thématique trouve sa raison au regard des dynamiques en cours dans la sous-région notamment; « les tentatives en cours d’élargissement de la CEDEAO à de nouveaux membres, l’inauguration d’une nouvelle ère avec le lancement officiel de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) dont 44 pays sont signataires, la question de la monnaie unique sous régionale à 18 mois de l’échéance de la feuille de route engagée par la Task Force présidentielle », a-t-il-expliqué.

A ces dynamiques s’ajoutent les questions liées à l’influence du poids économique du Nigéria sur les pays voisins de l’Afrique de l’Ouest, les défis sécuritaires auxquels sont confrontées les Etats avec des spécificités selon les pays, les problèmes démographiques et migratoires, les crises sociales ou politiques enregistrées dans certains pays.

Les experts des 15 pays de la CEDEAO au cours de la session se plancheront sur le travail de la CEA sur l’intégration régionale, l’examen des rapports sur le profil économique et social de l’Afrique de l’Ouest en 2017 et des perspectives 2018, la mise en œuvre des ODD et les progrès vers la monnaie unique dans la zone CEDEAO, le partage des conclusions et recommandations de la réunion des experts de la CEDEAO.

« Ces thématiques doivent inspirer dans la perspectives d’amener les Etats, à optimiser, à réfréner ou accélérer, à promouvoir ou enrayer selon les différents cas et selon les effets attendus ou désiré. Il est important d’aller à une intégration dans le continent pour réaliser ces multiples défis à l’amélioration des conditions de vie des populations. L’entrée en vigueur de la décision d’exemption de visa d’entrée au Bénin à tout ressortissant de la CEDEAO en particulier et à tout africain en général en donne déjà l’illustration », a indiqué Abdoulaye Bio TCHANE, ministre d’Etat chargé du plan de développement du Bénin.

Par ailleurs, pour une efficacité des différentes dimensions de l’intégration régionale, Siaka COULIBALY, Représentant Résident du Système des Nations Unies au Bénin relève les défis majeurs de l’Afrique que sont la faible intégration pour l’atteinte des OMD et l’agenda 2063 de l’UA, la mobilisation des financements, la présence dans le commerce international, les investissements dans les infrastructures pour une économie durable et inclusive, l’augmentation des moyens de production durable, le maintien des conditions de paix et de stabilité nécessaire pour le développement des stratégies à moyen et à long terme pour soutenir l’économie africaine.

Au cours de cette assise, la CEA procèdera au lancement du profil du Bénin basé sur la transformation structurelle dans les domaines de la production de la société et de l’emploi.

Lu 170 fois Dernière modification le mercredi, 27 juin 2018 14:50

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.