mardi, 26 juin 2018 21:40

CEA : Elargissement de la CEDEAO et de la ZLECA, une série de recommandations sur la table des décideurs

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Mettre l’accent sur l’aspect de partenariat entre la CEDEAO et le Maroc Mettre l’accent sur l’aspect de partenariat entre la CEDEAO et le Maroc

La réunion ad-hoc du groupe des experts du 25 au 26 juin à Cotonou autour du thème « Les implications du potentiels élargissement de la CEDEAO et la Zone de Libre Echange Continental Africaine (ZLECA) », a pris fin sur diverses recommandations.

« Nous avons eu deux jours de discussions assez franches assez ouverts et nous sommes en train de repartir d’ici avec un éclairage sur l’un ou l’autre des parties. Le plus important est de porter les discussions vers ceux-là qui vont prendre de décisions. Les résultats de travaux seront versés aux participants de la réunion intergouvernementale dont les travaux démarrent demain », a indiqué Dimitri Sanga, directeur du bureau Afrique de la Cea à la clôture des travaux.

Les experts sont issus des 15 pays de la CEDEAO.

 

Lire l’intégralité des recommandations de la réunion des experts de la CEDEAO

 

A l’issue des travaux, une série de recommandations a été formulée à l’endroit des Etats membres, de la CEDEAO, des OIG, et de la CEA ;

A l’endroit des Etats, les experts recommandent, qu’au regard des niveaux de pertes, quoique faibles, les pays devraient adopter de bonnes règles d’origine et créer des opportunités d’investissements directs étrangers qui à terme devraient permettre d’aboutir à des résultats positifs.

A l’endroit de la CEDEAO et des autres OIG, en inspirant des expériences d’autres régions et au regard des niveaux et de la distribution des gains et pertes des accords, en cas d’adhésion du Maroc et de la Tunisie, la CEDEAO devrait négocier un démantèlement tarifaire le moins rapide possible.

Mettre l’accent sur l’aspect de partenariat avec le Maroc pour bénéficier de son savoir-faire technologique dans certains secteurs stratégiques qui peuvent renforcer la coopération entre le Maroc et la sous-région CEDEAO.

A l’endroit de la CEA, sur l’enrichissement du projet de rapport, d’approfondir l’étude en présentant les résultats pour tous les quinze pays de la CEDEAO au regard du caractère sensible du sujet.

Approfondir l’analyse en allant au-delà des canaux classiques des échanges commerciaux pour intégrer l’influence des flux migratoires dans le commerce.

Lu 236 fois Dernière modification le mardi, 26 juin 2018 22:08

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.