samedi, 23 juin 2018 17:06

Gouvernement: L'heure de la mise en œuvre du PND sonne

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Une mobilisation forte d’investissements et d'acteurs privés pour développer l’économie togolaise Une mobilisation forte d’investissements et d'acteurs privés pour développer l’économie togolaise
Tous les membres du gouvernement, les cadres des ministères et les patrons du secteur privé sont ce samedi, dans une retraite de haut niveau à Lomé sur le Programme national de développement (PND) dont s'est doté le Togo.
Partager la vision à moyen terme tel que décliné à travers le Programme National de Développement 2018-2022 qui succède à la SCAPE, disséminer l’information sur les priorités qui fondent la stratégie de développement proposée par le PND, créer une synergie d’action entre les différents acteurs impliqués dans la réalisation des objectifs visés par le programme et augmenter l’adhésion, l’appropriation et la compréhension des acteurs clés du programme, et surtout, impliquer fortement le secteur privé dans la recherche des voies et moyens d'une mise en oeuvre efficace, tels sont les objectifs assignés à cette retraite de haut niveau présidée par le Premier Ministre Selom Klassou.
 
Il est donc question de se pencher sur les défis liés à la réalisation et sur les meilleurs moyens de réussir la mise en œuvre de ce document de planification stratégique au plan national.
 
Autour de la table de discussions, le Premier ministre, plusieurs ministres, de hauts cadres de l’administration, des responsables des institutions privées notamment les banques, les entrepreneurs agricoles, les opérateurs économiques privés, les partenaires techniques et financiers et de grands noms comme l'Economiste Carlos Lopes.
 
A ces assises, les participants découvriront les trois axes stratégiques du PND: mettre en place un hub logistique d’excellence et un centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région, développer des pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives et consolider le développement social et renforcer les mécanismes d’inclusion.
 
L’axe 1 positionne la mise en œuvre des grands investissements en infrastructures logistiques et d’affaires comme le principal gisement de la croissance à court terme. Il vise la mise en place d’un hub logistique d’excellence et d’un centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région, notamment à travers une amélioration des infrastructures existantes et de la connectivité multimodale et des TIC.
 
L’axe 2 vise le développement industriel dans des secteurs créateurs de valeur ajoutée et significativement tournés vers l’exportation (agrobusiness, manufacture) et la satisfaction de la demande interne. Ce développement industriel a vocation à soutenir la croissance à long terme de l’économie ainsi que l’activité logistique et de service. Il est le creuset de la transformation structurelle de l’économie.
 
L’axe 3 a pour vocation première de renforcer les capacités institutionnelles et humaines appropriées pour relever les défis de développement formulés dans les axes 1 et 2. En outre, il vise à assurer la prise en compte effective des principes fondamentaux d’équité, d’inclusion et de durabilité dans l’ensemble du processus de mise en œuvre du PND.
 
La réalisation de ces ambitions passe par une mobilisation particulièrement forte d’investissements et d'acteurs privés permettant ainsi de développer l’économie togolaise.
Lu 268 fois

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.