mercredi, 20 juin 2018 08:30

Santé : La contractualisation a vu le jour au CHR de Dapaong

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Harmoniser les ressources par rapport aux prestations et à la satisfaction des populations Harmoniser les ressources par rapport aux prestations et à la satisfaction des populations

Le CHR de Dapaong rentre dans la phase de contractualisation depuis ce mardi, après le CHR d’Atakpamé et le CHP de Blitta et son extension le 24 avril dernier au CHU Sylvanus Olympio par le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé.

Les réformes au CHR de Dapaong seront assurées par l’Organisation Internationale pour la Gestion Hospitalière (OIGH) dont la mission est d’appuyer l’administration dudit CHR à assoir une gestion saine en vue d’améliorer la prise en charge des populations.

La contractualisation du CHR Dapaong, qui garde son statut public, va répondre à la feuille de route avec la mise en place des mécanismes et des outils d’une gestion orthodoxe mais le traitement et les motivations des agents relèvent de l’Etat, de même que l’achat, la maintenance et l’entretien  des équipements ; les frais des prestations, des soins, et de examens restent fixés par l’Etat ; la société contractante n’aura à injecter ni ressources financières, ni équipements dans la structure objet de contractualisation.

« Le but de la contractualisation est d’harmoniser les ressources par rapport aux prestations et à la satisfaction des populations. Cette approche va  permettre à l’hôpital de dégager plus de bénéfices et d’investir dans un fonctionnement optimum, l’objectif étant la satisfaction de la population et d’arriver à une meilleure gestion des hôpitaux publics », a expliqué Prof. Mustapha Mijiyawa, ministre de la santé et de la protection sociale.

Beket Batassamsouwé Brice, Directeur du CHR de Dapaong pense que le lancement de cette approche ouvrira une ère nouvelle dans la gestion du CHR de Dapaong.

« Je tiens à vous réitérer la disponibilité du staff administratif de l’hôpital et de l’ensemble du personnel déjà mobilisé, à soutenir le processus de sa mise en œuvre, pour, davantage de  satisfactions, et du bien-être sanitaire de la population », a-til déclaré.

Le CHR Dapaong dessert une population estimée à environ 985.000 habitants, accueillant de ce fait les malades référés des districts sanitaires de Tône, de Tandjoaré, de Cinkassé, de l’Oti et du Kpendjal, ainsi que ceux, venant des pays voisins tels que : le Benin, le Burkina-Faso et le Ghana.

A ce jour, le CHR de Dapaong est le centre de santé de référence de la région des savanes. Il a enregistré en moyenne en 2017, un total de 20.478 nouvelles Consultations, 12.025 malades hospitalisés avec un taux d’occupation des lits élevé à 90,2%. Le taux global de mortalité hospitalière est de 4,7% et celui relatif à la mortalité néonatale est enregistré à 12,9%.

Lu 176 fois Dernière modification le mercredi, 20 juin 2018 08:34

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.