mardi, 19 juin 2018 19:06

Législatives: sept OSC suggèrent un rallongement du délai constitutionnel

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
WANEP-Togo, CNSC-Togo, ACAT-Togo, CACIT, REPSFECO-Togo, CEJP et SADD suggèrent un rallongement du délai constitutionnel WANEP-Togo, CNSC-Togo, ACAT-Togo, CACIT, REPSFECO-Togo, CEJP et SADD suggèrent un rallongement du délai constitutionnel

Dans un document rendu public hier 18 juin, sept organisations de la société civile (OSC) proposent un rallongement du délai constitutionnel pour disent-elles, un "processus apaisé".

Suite au communiqué de la Cour constitutionnelle datant du 12 juin invitant la classe politique au respect du délai constitutionnel dans le cadre des élections législatives, sept OSC notamment WANEP-Togo, CNSC-Togo, ACAT-Togo, CACIT, REPSFECO-Togo, CEJP et SADD ont publié une note invitant à un rallongement dudit délai.

Pour ces OSC, « le Togo se retrouve dans un contexte exceptionnel, au regard du retard accusé par le présent calendrier électoral et au regard du dialogue en cours » et il faut plutôt penser à un apaisement du climat social d’autant que « la constitution prévoit une disposition permettant aux députés de rester en fonction jusqu’à la nouvelle législature selon l’article 52 alinéa 10 ».

Les OSC appellent à une reprise du dialogue politique mis en veilleuse depuis plusieurs semaines. Pour elles, il faut « reprendre le dialogue puisqu’il est nécessaire de trouver une solution politique à la crise avant de planifier les élections à venir et à accélérer les discussions en vue de donner du temps suffisant à la mise en œuvre des réformes constitutionnelles et électorales qui seront issues dudit dialogue ».  

Lu 242 fois Dernière modification le mardi, 19 juin 2018 19:36

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.