lundi, 18 juin 2018 16:25

Togo mort Vs Togo Vivant: Togo Vivant remporte le duel!

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

En ce début de semaine, on a assisté à une faible prise en compte du mot d’ordre lancé par la C14. Par endroits, le Togo a été « vivant » et ailleurs, il ne l’a pas été.

L’appel de la C14 pour faire de cette journée de lundi, une journée sans véritable activité économique, n’a qu’été très peu suivi au vu de l’affluence dans les rues de Lomé en ce début de semaine. En effet, beaucoup de Togolais n’ont pas respecté le mot d’ordre de la Coalition et ont librement vaqué à leurs occupations. Les partisans de l'opposition, par contre ont préféré, de toute évidence, rester chez eux.

Notons que du côté du parti au pouvoir, beaucoup ont appelé à un boycott de l’appel de l’opposition.

« À Unir, nous disons non à la paresse. A Unir, nous disons non à la nonchalance. A Unir, nous disons non à l'oisiveté. C'est pour cela que ce lundi 18 juin, nous irons vaquer à nos occupations habituelles, c'est un lundi comme les autres », poursuit la Déléguée Nationale du MFU avant de conclure : « Pour nous, le Togo est cher, une nation bénie de Dieu. Il n'est pas mort notre cher Togo ; prouvons-le à ces traitres, à ces assoiffés de pouvoir que notre Togo vit et vivra toujours en ouvrant nos magasins ce lundi, en allant au marché, au champ, à la rivière, au service, partout où nos pas ont l'habitude de fouler sans crainte ni inquiétude », a indiqué à la veille Raymonde Kayi Lawson de Souza, Déléguée Nationale du Mouvement des Femmes Unir (MFU), parti au pouvoir.

Tôt dans la matinée déjà, plusieurs policiers ont été postés par endroits pour éviter des éventuels dérapages.

Sur les réseaux sociaux lundi, le duel entre les deux camps a été riche. Si du côté des partisans de l’opposition, il est exhibé des images montrant une inactivité dans plusieurs coins du pays, du côté des partisans du pouvoir, on clame tout le contraire.

Pour l'opposant, Antoine Folly, un des responsables de la coalition, "Lorsqu’on lance un mot d’ordre, c’est pour éveiller les consciences". Et pourtant les activités ont été normales tant à Lomé que dans le reste du pays.

Encore un second échec constaté de l'opposition après celui des marches dites pacifiques plusieurs fois avortées.

Lu 399 fois Dernière modification le lundi, 18 juin 2018 18:02

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.