vendredi, 08 juin 2018 22:55

Togo/ Célébration de la journée mondiale des océans: une série d'activités du HCM pour marquer l'événement

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
les populations à respecter la réglementation relative à la gestion des déchets les populations à respecter la réglementation relative à la gestion des déchets

Le Haut Conseil pour la Mer (HCM), a procédé ce vendredi à Lomé au lancement officiel sur les 8 et 9 juin, d'une série d'activités dans le cadre de la journée mondiale des océans sous le thème " Rendons propre notre océan ".

L'objectif de cette journée est d'amener la population à adopter des comportements citoyens pour protéger nos océans.

Célébrée le 08 juin de chaque année, la Journée Mondiale des Océans offre une occasion aux responsables du HCM de sensibiliser le grand public notamment, les opérateurs économiques exploitant les engins flottants, les consignataires et les pêcheurs sur les attitudes à adopter pour une bonne gestion des déchets générés par les navires et embarcations et aussi leurs équipages.

Il s'agit spécifiquement d'amener les populations à respecter la réglementation relative à la gestion des déchets, en particulier les dispositions fixant les modalités de gestion des sachets et emballages plastiques au Togo; faire comprendre à la population les conséquences de la pollution de l'environnement marin sur la vie de l'homme, le transport maritime et les ressources halieutiques et aussi, encourager les usagers et les exploitants du domaine maritime à adopter de bonnes pratiques visant à réduire au maximum la pollution.

Pour André Johnson, ministre de l'environnement et des ressources forestières, " Il est important de réussir le pari de la gestion rationnelle de notre espace maritime".

Les océans constituent une richesse aussi bien pour les pays côtiers que pour ceux sans littoral. Vu que le domaine maritime est le poumon de l'économie togolaise avec un port en eau profonde donc, il est judicieux que des actions soient menées au cours de ladite journée.

En témoigne Thor Heyerdahl, explorateur et navigateur norvégien ; "Négliger les océans, c'est négliger les 2/3 de notre planète. Détruire l'océan revient à détruire notre planète. Une planète tuer ne peut servir à aucun pays".

Les océans couvrent les trois quarts de la surface de la terre. Plus de trois milliards de personnes dépendent de la biodiversité marine et côtière pour une valeur de marché estimée à 3000 milliards de dollars (US) par an, soit environ 5% du PIB mondial.

La pêche maritime emploie plus de 200 millions de personnes dans le monde.

Au Togo, environ 3000 personnes vivent en mer territoriale avec en moyenne une centaine de navires chaque jour dans les espaces maritimes sous juridiction togolaise auxquels s'ajoutent les navires de servitudes et embarcations de pêches.

Outre l'aspect économique, les océans absorbent environ 30% de gaz carbonique (CO2) produit par les activités anthropiques d'où son aspect social. Les océans atténuent aussi les impacts du réchauffement climatique.

Si les opportunités offertes par les océans sont déterminantes pour l'existence, l'exploitation du milieu marin présente des risques et des menaces notamment la pollution.

80% de la pollution marine vient des activités terrestres avec environ 13 000 morceaux de déchets plastiques déversés dans les océans chaque minute.

Les déchets plastiques tuent chaque année près d'un million d'oiseaux de mer, une certaine de milliers de mammifères marins et de poissons, affectant les communautés côtières fortement dépendantes des ressources marines.

Pour cela, des dispositions doivent être prises pour éviter les conséquences néfastes sur le développement socioéconomique à l'échelle mondiale, une raison des raisons essentielles pour de bonnes actions surtout, dans les periodes de la célébration de la Journée mondiale des océans.

Ainsi, au Togo après la séance de sensibilisation des acteurs maritimes ce 08 juin, la journée du 09 juin va être consacrée au nettoyage du bassin du port de pêche et de l'OTAM pollués par les déchets de toute sorte, en particulier les déchets plastiques.

À la fin des activités entre autres résultats attendus : un changement de comportement des populations et une prise de conscience des associations et acteurs maritimes en vue de réduire le degré de pollution du milieu marin

Lu 170 fois Dernière modification le samedi, 09 juin 2018 06:15

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.