samedi, 26 mai 2018 18:02

Investissement : Mission de la société Bloomberg New Energy Finance (BNEF) au Togo

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Climatescope 2018, permettra au Togo de disposer d’une situation de référence internationale du sous-secteur des énergies renouvelables Climatescope 2018, permettra au Togo de disposer d’une situation de référence internationale du sous-secteur des énergies renouvelables

Dans le cadre de la collecte des données pour la réalisation de l’étude Climatescope 2018, une mission de Bloomberg New Energy Finance (BNEF) chargée de ladite étude séjourne au Togo du 23 au 25 mai 2018.

Climatescope est un rapport interactif qui évalue les conditions d'investissements et les opportunités dans le secteur des énergies renouvelables ainsi que les investissements liés au climat dans le monde entier. L’étude permet d’avoir une vue d’ensemble de l’économie de l’énergie propre y compris les politiques publiques et les stratégies de financement.
Cette étude est utilisée comme référence dans le financement des projets et programmes d’énergie renouvelable. Elle dresse le profil d’une centaine de pays dans le monde et évalue leur capacité à attirer des capitaux pour des sources d'énergie à faible émission de carbone. Elle couvre quatre domaines principaux à savoir, l’attractivité générale du secteur notamment le cadre règlementaire et juridique, les investissements en énergie propre et le financement du climat, les chaînes de valeur des secteurs d’énergies à faible teneur en carbone et d'énergie propre et les activités de gestion des gaz à effet de serre.

Cette réunion de coordination stratégique, présidée par le coordinateur national de la Cellule climat des affaires (CCA), Sandra Johnson, a permis aux différents acteurs impliqués de s’imprégner du processus d’analyse du Climatescope et d’en saisir toute l’importance pour le Togo qui affiche déjà une forte ambition pour les énergies propres.

Cette étude basée sur un questionnaire soumis aux différents acteurs concernés, couvre quatre domaines à savoir : l’attractivité générale du secteur des renouvelables, les investissements en énergie propre et le financement du climat, les chaînes de valeur des secteurs d’énergies à faible teneur en carbone et d’énergie. Et aussi, les activités de gestion des gaz à effet de serre.

« Cette première participation de notre pays à cette étude Climatescope 2018, permettra au Togo de disposer d’une situation de référence internationale du sous-secteur des énergies renouvelables et d’identifier les opportunités d’investissements de cette branche. », assuré Sandra Johnson.

Le plan 2030 de développement des énergies propres au Togo ne nécessitera pas moins de 460 millions de dollars (258 milliards FCFA) pour être peaufiné. Le climatescope arrive donc à point nommé pour la mobilisation de ce financement.

Lu 116 fois Dernière modification le samedi, 26 mai 2018 18:14

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.