samedi, 19 mai 2018 11:38

Elisabeth APAMPA s’engage pour l’auto-emploi par le culturel et célèbre avec les enfants de rue la fête mondiale de la musique en additionnant les acteurs culturels et artistes.

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Nous luttons pour la cause des femmes surtout des femmes veuves Nous luttons pour la cause des femmes surtout des femmes veuves

Le festival Ma Rue Ma Musique est né en 2017 de la volonté de son initiateur, la responsable de l’Association Sourire Ensemble, femme de media, chef d’antenne et des programmes Radio Zéphyr.

 

L’idée d’une part, repenser la création d’un événement en plein air en intégrant les questions thématiques liées aux enfants de rues et jeunes démunis ayant donc un impact sur leur perception, car Sourire Ensemble prône l’auto-emploi par le culturel et d’autre part, en faire un levier de sensibilisation du grand public au développement durable visant un libre ensemble et aussi célébrée avec ferveur, et étreint la journée mondiale de la fête de la musique. Ma Rue Ma Musique est à son Edition 2. Elisabeth APAMPA est l’invité de notre rédaction.

 

La rédaction : Elisabeth APAMPA, merci d’accepter notre invitation.

Elisabeth APAMPA : merci à vous pour la considération et merci pour le soutien

La rédaction : Parlez-nous de Ma Rue Ma Musique ? D’où est née cette belle idée ?

Elisabeth APAMPA : Il n’y a pas de hasard. Nous luttons pour la cause des femmes surtout des femmes veuves et lorsqu’elles n’ont pas de moyens pour prendre en charge les enfants ! Pleins se retrouvent dans la rue. C’est une suite logique de nos actions.

Ma Rue Ma Musique est un spectacle de rue initié par Sourire Ensemble avec pour principal objectif, de redonner le sourire à tous les enfants de rue, les jeunes démunis de part le monde. Ces enfants de rue qui n’ont plus personnes pour les aider et sont égarés et ont perdu leur chemin et deviennent parfois des délinquants. D’autres se livrent à des trafics louches, la consommation de la drogue, les mauvaises fréquentations, le viol, le vol, non-respect du code de la rue en conduite comme à pieds, prévention volet santé sont en peu les différents axes et inquiétudes de Sourire Ensemble. L’idée est de leur proposer de développer le talent artistique pour leur permettre de s’exprimer à travers l’art et par là le professionnaliser, s’occuper avec une activité secondaire pour un avenir meilleur. Et on profite de la fête mondiale de la musique pour faire venir selon les communautés les stars réclamées par ses enfants de rue. C’est toute une programmation couplée d’ateliers de dessin et de peintures, des débats autour de thèmes bien précis sur des radios de la place, un concours de poèmes autour du thème : Grâce à l’art, ma rue est sauvée. L’évènement n’est pas figée chaque année on choisira un carrefour d’un quartier et sans souci on lance l’ambiance festive et éducative. Le thème général de cette année : L’éducation couplée du travail pour une réussite. Même dans la rue on a une porte de sortie, l’auto-emploi par le culturel.

La rédaction : Cette année quelle carrefour est choisie ?

Elisabeth APAMPA : Cette année nous avons ciblée le carrefour 2 lions Agouè pour célébrer la fête de la musique.

La rédaction : Pour le spectacle du 21 Juin, quels sont les critères de sélection ?

Elisabeth APAMPA : Le spectacle est conçu pour la rue, pour célébrée la fête de la musique, sans contrainte. On donne la chance à tout le monde, a tous les démunis et enfants de rue de voir leur stars dans tous les domaines d’art. Pas de ticket d’entrée, pas de discrimination, on fait la fête ensemble. Et c’est aussi une manière de permettre aux artistes de soutenir une cause sociale. La fête de la musique se célèbre partout dans le monde, sur des jours même sous d’autres cieux, la nouveauté avec nous ce sont les dons aux communautés ciblés et apports aux enfants de rues. Ceux qui veulent prester peuvent nous écrire sur le 92 38 12 11.

La rédaction : Quel est le programme du festival Ma Rue Ma Musique 2?

Elisabeth APAMPA : La programmation s’étend sur la période du 18 Mai au 22Juin.

18 Mai Sortie dans les ghettos

1Juin 2018 Lancement de la vidéo du cypher 1 de Ma Rue Ma Musique

Jeudi 14 Juin Emission à Kanal fm BOOM STAR 18H30 A 19H30 Thème : A quel moment on peut dire qu’un artiste a réussi sa carrière ?

Samedi 16 Juin 19h-22h Nana fm Evolution de la musique togolaise : le rôle des acteurs de la diaspora

Lundi 18 Juin Emission Taxi fm - Meilleure utilisation des réseaux sociaux par les artistes

Mercredi 20 Juin 18H – Emission Pyramide FM - Les enfants de la rue ayant réussi dans leur carrière artistique

Samedi 23 Juin Culture Plus 11 h –Zéphyr Fm - Bilan

26 Mai // 1Juin et 8 Juin : Animation de jeunesse - avec les enfants de deux associations

RENCONTRES ECHANGES Vendredi 15 Juin : Rencontres d’échanges et d’idées, GOETHE INSTITUT ,17h à 19h // Thème : Les femmes dans la culture

MA RUE PROPRE - Mercredi 20 Juin - 16 H – 18H

JOUR J –JEUDI 21 JUIN Spectacle vivant Ma rue Ma musique 2 - CARREFOUR 2 LIONS AGOUE

La rédaction : Comment ça va se passer ce 21 Juin au carrefour d’Agouè ?

Elisabeth APAMPA : La culture en soi n’a pas d’âge. Ce 21 Juin 2018, on aura beaucoup d’activités. Déjà 15h on lance le live pour 2heures de show, ensuite le débat du rire, et prestations artistiques (plus de 50 artistes), Street dance et autres. Les artistes d’Agouè seront réellement plébiscités pour les soutenir. On aura l’hôpital de la rue pour la prévention et passer des messages de sensibilisation sanitaire, le restaurant de la rue pour présenter les mets de chez nous et de nos partenaires qu’on tente d’atteindre.

La rédaction. Vous avez réalisé un cypher après l’Edition 1 de Ma Rue Ma Musique. La promo continue

Elisabeth APAMPA : Oui c’est vrai à chaque édition par rapport au thème principal nous lançons un single pour mieux exprimer nos idées. Merci à ses artistes qui nous soutiennent. Merci au beat maker Big thug , Pour le 1er cypher on dit merci à Gracelee (audio), Images Kaporal Wisdom, K-roll, Pikaluz et Rimka, bientôt la vidéo (le 1er juin). Le cypher 2 est en préparation. Pour cette édition on remercie Da Vicious pour la prod, aussi Black T, Elom20ce, Joelle, Sitara, Kanaa d’avoir accepté, donner de la voix pour les causes sociales. Merci.

La rédaction : Qu’est-ce qui vous motive malgré les difficultés, le manque de sponsor. Sans moyens vous pensez gardez le cap ? C’est quoi votre source de motivation.

Elisabeth APAMPA : J’aime ce que je fais. Je réfléchis comme les meilleurs et j’ai les meilleurs autour de moi. Il y a toujours de ses personnes comme nous qui démarre une chose sans moyen et ouvre la porte de la réussite aux autres. Tout ce que j’entreprends me fait me sentir joyeuse et je me dois d’être une héroïne pour tous ces enfants, ses jeunes de ma génération qui me regardent avec des yeux étincelants ! Et Seul la décision de mon Dieu sera une limite, sinon l’homme n’a aucune force. Que Dieu nous donne la santé et nous prête vie. Le monde entier va demander d’après nous ! Un clin d’œil à l’équipe de Sourire Ensemble. Aussi je n’ai pas peur, c’est un projet mignoté par beaucoup de personnes et bientôt on cognera à la bonne porte et tout va changer en plus grand et bénéfique pour ses enfants de rue et jeunes démunis. Merci à vous pour la visibilité, merci à tous les journalistes, artistes, musiciens, acteurs culturels, communicateurs, association engagés pour la cause des enfants de rue pour le soutien.

La rédaction : Un mot de fin

Elisabeth APAMPA : Merci pour tout. Merci à votre rédaction, j’invite le public à venir découvrir toutes les activités que nous organisons et à participer aux divers débats. Merci de nous suivre sur les réseaux sociaux. Courrier : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Twitter @SourireEns(twitter.com/SourireEns), Facebook : @SourireEns(fb.com/SourireEns), Instagram : SourireEnsembleAssociation. Contacts : 91575552/96039670.

Lu 264 fois Dernière modification le samedi, 19 mai 2018 11:53

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.