vendredi, 18 mai 2018 14:56

Economie : le dernier emprunt obligataire du Togo, admis en bourse

Écrit par Ghislain A-K
Évaluer cet élément
(0 Votes)
De la gauche vers la droite, M. Magloire N'Guessan, M. Sani Yaya, M. Edoh Amenounve et MEkpao Adjabo, directeur général du Trésor et de la Comptabilité publique du Togo De la gauche vers la droite, M. Magloire N'Guessan, M. Sani Yaya, M. Edoh Amenounve et MEkpao Adjabo, directeur général du Trésor et de la Comptabilité publique du Togo

La Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) a admis en bourse vendredi de l’emprunt obligataire dénommé « TPTG 6,90% 2018-2023 » lancé par le Togo du 20 décembre 2017 au 20 janvier 2018.

 En vue d’apurer une partie de sa dette publique intérieure et mobiliser des ressources pour le financement des projets porteurs de croissance, le Togo a émis un emprunt obligataire d’un montant de 60 milliards FCFA sur le marché sous régional en décembre dernier. Le montant mobilisé a été de 61,879 milliards soit un taux de 103%, un résultat au-delà de l’objectif de souscription. Ce succès est dû à deux facteurs, selon Magloire N’Guessan, directeur régional adjoint des marchés financiers SOGEBOURSE, chef de file de l’emprunt obligatoire. «Indépendamment de toutes les difficultés qu’on peut observer, le Togo reste une signature de confiance. La deuxième raison est la liquidité qui prévalait sur le marché qui a pu être compensée par le niveau de rendement que proposait l’opération du Togo. Nous étions dans une phase de ressources rares donc nos banques manquaient de liquidité. Pour rendre attractive l’opération, il fallait proposer un taux d’intérêt qui répondait aux aspirations de l’Etat du Togo en termes de ressources à mobiliser mais des investisseurs qui allaient y participer en termes de rendement qu’ils pourraient tirer de cette opération », indique t-il.

Le ministre de l’économie et des finances, Sani Yaya, renchérit, « Le succès de l’opération démontre la confiance des investisseurs en la politique de développement socio économique orientée vers les réformes, la modernisation et surtout l’inclusion sociale. Le marché financier étant l’une des opportunités pour nos pays de pouvoir mobiliser des ressources pour financer leur développement, le Gouvernement togolais, continuera de saisir cette opportunité offerte par le marché régional à travers des émissions de titres publics ».

La seconde étape du processus amorcé par le Togo consiste en l’introduction en bourse de ces obligations. L’opération s’est déroulée ce 18 mai dans un hôtel de la capitale togolaise. Cette cotation permet désormais aux investisseurs qu’ils soient des personnes physiques ou morales de s’échanger les titres sur la bourse autour de cet emprunt.

« Nous nous sommes réunis ce jour, après le succès de l’opération (émission d’emprunt obligataire ndlr) pour coter l’emprunt. Cette admission permettra à ceux qui n’ont pas pu souscrire à l’opération au moment de l’émission de pouvoir maintenant acheter les titres sur le marché de la BRVM. Le public peut à partir d'aujourd’hui acheter ces obligations de l’Etat et faciliter la liquidité de ce titre sur le marché », a indiqué le Directeur général de la BRVM, Dr Edoh Kossi Amenounve.

Cette cotation en bourse d’emprunt obligataire est la cinquième du genre opérée par la BRVM depuis le début de l’année après celles du Burkina Faso, du Sénégal et de la Côte d’Ivoire.

Lu 239 fois Dernière modification le vendredi, 01 juin 2018 17:39

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.