lundi, 07 mai 2018 18:08

Digitalisation des services financiers : les acteurs se forment de nouveau à Lomé

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
2e de la droite vers la gauche, Mme Mazamesso ASSIH, secrétaire d'Etat auprès du Président de la République, chargée de l'inclusion financière et du secteur informel 2e de la droite vers la gauche, Mme Mazamesso ASSIH, secrétaire d'Etat auprès du Président de la République, chargée de l'inclusion financière et du secteur informel

Plusieurs cadres de services de téléphonie mobile, d'entreprises, de coopératives d'épargne et de crédit et de banques prennent part depuis ce 07 mai à un atelier portant sur la gestion des réseaux d’agents en matière de digitalisation des services financiers. C’est la phase 2 d’une formation organisée en mars dernier sur la même thématique.

De ce lundi 07 mai au 11 mai prochain, se déroule dans un hôtel de la place un atelier de formation consacré à la digitalisation des services financiers. Organisée par le Secrétariat d’Etat auprès de la Présidence de la République chargé de l’inclusion financière et du secteur informel, cette rencontre regroupe plusieurs responsables de structures financières et de téléphonie mobile ayant déjà déployé ou souhaitant déployer des services financiers digitaux. Ce programme de formation présente les options stratégiques possibles en matière ce de digitalisation des services pour une institution de microfinance qui souhaite se lancer dans la finance digitale, une exigence de l'heure. Il est concrètement proposé aux participants les stratégies et tactiques afin d'assurer la qualité des services offerts par les fournisseurs, ainsi que leurs agents et clients pour gérer les risques et les fraudes.

La formation s'appesantira sur la conception et l'innovation de produit, l'implémentation de la technologie, la stratégie de distribution, la stratégie de partenariat, les structures de coût et sources de revenus, l'introduction au risque et la fraude dans la finance digitale et le déploiement. Elle succède à un autre atelier qui a eu lieu du 19 au 22 mars dernier et qui était consacré aux généralités en matière de digitalisation dans l'optique de familiariser les acteurs à la notion.

« Il est plus que temps à l'heure où nous sommes de parler de la digitalisation qui jusque-là était un peu abstrait pour nous, de pouvoir constater quel apport non négligeable elle est pour le secteur de la microfinance. Malheureusement, contrairement à d'autres pays, le Togo n'a pas encore enclenché cette phase mais a tous les outils à sa portée. Nous avons un retard quand on se compare à d'autres pays. Mais il n'est pas impossible de rattraper ce retard et dépasser d'autres pays surtout que nous avons dans les plus hauts sphères de l'Etat une oreille attentive à la digitalisation. Ce n'est pas un atelier de plus, c'est l'atelier qui doit nous permettre un secteur de la microfinance bien professionnel, bien cadré avec tous les moyens à sa disposition », a indiqué Mme Mazamesso ASSIH, secrétaire d'Etat auprès du Président de la République, chargée de l'inclusion financière et du secteur informel, avant d’ajouter : «C'est [la digitalisation ndlr] nouveau mais la jeunesse dans ce pays représente 60% de la population. Et pour les atteindre, il nous faut faire ce virage parce que c'est l'outil qu'ils utilisent ».

La formation est réalisée en partenariat avec l'Institut Helix de MicroSave.

Lu 362 fois Dernière modification le lundi, 07 mai 2018 18:48

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.