samedi, 28 avril 2018 17:16

Agriculture : Le Togo et la BAD vont financer le projet TIRSAL de 65 milliards FCFA

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
La question de l’accès des exploitants d’unités agricoles au financement trouvera une réponse La question de l’accès des exploitants d’unités agricoles au financement trouvera une réponse

Lancé pour être une solution aux problèmes de financement du secteur agricole, le projet TIRSAL (Togo Incentive-Based Risk Sharing System for Agricultural Leading), (en français Mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage des risques) va bénéficier d’un financement de 65 milliards FCFA.

L’annonce a été faite par le Chef de l'Etat Faure Gnassingbé dans son discours à la nation lors du 58è anniversaire de l’indépendance du Togo le 27 avril.

« Avec la constitution du fonds Tirsal qui sera doté à terme de 100 millions d’euros, soit 65 milliards de fcfa, dont une contribution significative de l’Etat, la question de l’accès des exploitants d’unités agricoles au financement trouvera une réponse intégrée qui aura pour avantage d’agir également sur la réduction des taux d’intérêt », a-t-il déclaré.

Ce financement sera fait par la Banque Africaine de Développement (BAD) et l’Etat togolais.

Le Tirsal inclut un cadre incitatif pertinent, qui permet d'accroître substantiellement le volume de financement accordé par le secteur bancaire à l'agriculture et l’agro-industrie.

A cet effet, les autorités togolaises bénéficieront de l’expertise de Nirsal du Nigeria qui a permis de booster réellement la production agricole et la transformation locale.

Il s’agit donc d’évaluer les risques liés à la chaîne de valeur agricole et de fournir des garanties aux prêts agricoles accordés par les institutions financières (banques, SFD, coopératives). 

Le fonds agira sous forme d’assureur avec en ligne de mire, la mission d'accroître le volume des financements accordés par les établissements financiers au secteur agricole. 

Selon les statistiques, sur la période 2011-2016, seulement 0,3% du crédit bancaire a été alloué au secteur agricole et agro-industriel. Ce taux a baissé à 0,2% en 2017. Sur la même période les allocations des systèmes de financement décentralisé sont passées de 11 à 10%.

Par ailleurs, le Tirsal réduira les risques qui imposent l’envolée des taux d’intérêt du crédit agricole à des prêts bancaires allant à 5%. . 

Le Tirsal s’érige également comme un instrument d’incitation du secteur à s’engager dans la transformation des produits agricoles, grâce aux traitements particuliers dont bénéficieront les projets inscrits dans ce cadre mais également une réponse rapide à la chute du taux des prêts bancaires consentis au secteur agricole, observée l’année dernière.

Après le Nigéria en 2011, c'est au tour du Togo de se doter de ce programme de finance agricole.

Lu 386 fois Dernière modification le samedi, 28 avril 2018 17:29

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.