jeudi, 26 avril 2018 17:14

Agriculture : Le Fonds TIRSAL pour accroître le volume des financements agricoles

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

 Depuis quelques années, le secteur agricole au Togo bénéficie d’énormes investissements de la part de l’Etat et des partenaires au développement, surtout en milieu rural. Grâce au Programme National d’Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire, d’énormes changements ont intervenu dans le secteur occupé par 70% de la population.

Ainsi, l’agriculture togolaise sur les cinq dernières années a enregistré des excédents alimentaires dans certaines spéculations. En dépit de toutes ces avancées, l’agriculture togolaise doit toujours consentir des efforts pour son plein développement.

Malheureusement, elle souffre d'investissements insuffisants. Pour y trouver un début de solution sur le plan national, le chef de l’Etat Faure Gnassingbé a procédé au lancement d'un mécanisme innovant dans le secteur. Il s’agit du TIRSAL (Togo Incentive-Based Risk Sharing System for Agricultural Leading), (en français Mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage des risques). Le Tirsal inclut un cadre incitatif pertinent, qui doit permettre d'accroître substantiellement le volume de financement accordé par le secteur bancaire à l'agriculture et l’agro-industrie.

A cet effet, les autorités togolaises bénéficieront de l’expertise de Nirsal du Nigeria qui a permis de booster réellement la production agricole et la transformation locale.

Il s’agit donc d’évaluer les risques liés à la chaîne de valeur agricole et de fournir des garanties aux prêts agricoles accordés par les institutions financières (banques, SFD, coopératives). 

Le fonds agira sous forme d’assureur avec en ligne de mire, la mission d'accroître le volume des financements accordés par les établissements financiers au secteur agricole. 

Selon les statistiques, sur la période 2011-2016, seulement 0,3% du crédit bancaire a été alloué au secteur agricole et agro-industriel. Ce taux a baissé à 0,2% en 2017. Sur la même période les allocations des systèmes de financement décentralisé sont passées de 11 à 10%.

Par ailleurs, le Tirsal réduira les risques qui imposent l’envolée des taux d’intérêt du crédit agricole à des prêts bancaires allant à 5%. . 

Le Tirsal s’érige également comme un instrument d’incitation du secteur à s’engager dans la transformation des produits agricoles, grâce aux traitements particuliers dont bénéficieront les projets inscrits dans ce cadre mais également une réponse rapide à la chute du taux des prêts bancaires consentis au secteur agricole, observée l’année dernière.

Après le Nigéria en 2011, c'est au tour du Togo de se doter de ce programme de finance agricole.

Lu 375 fois Dernière modification le jeudi, 26 avril 2018 17:20

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.