mercredi, 25 avril 2018 16:01

Société: La fin des dépotoirs sauvages dans la ville de Lomé

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
La plateforme de pré-traitement et de transformation en combustibles solides de récupération La plateforme de pré-traitement et de transformation en combustibles solides de récupération

Le centre de stockage des déchets (CSD) solides de la ville de Lomé et des communes environnantes situé à Aképé (15km de Lomé) a été inauguré par Faure Gnassingbé le 25 avril en présence de l’ambassadeur européen au Togo, Cristina Martins Barreira, et du représentant de l’AFD, Benoît Lebeurre.

D‘un cout total évalué à 13 milliards FCFA, subventionné de 4,5 milliards de FCFA sur les ressources du XIe FED (Fonds européen de développement), de 2 milliards par l'Agence française de développement (AFD) et par la ville de Lomé, le centre d’enfouissement sur 80 hectares est aménagé comme une plateforme de pré-traitement et de transformation en combustibles solides de récupération.

Il s’agira de centraliser l'ensemble des déchets produits sur la commune depuis la pré-collecte au niveau des ménages, la collecte aux centres de regroupement (dépotoirs intermédiaires), le transport et la mise en décharge finale. Le site comprend des alvéoles de stockage, des zones d’accueil, et pourra accueillir au total 20 casiers qui constitueront la zone de stockage des déchets de la métropole pour les 20 prochaines années.

Le présent projet prévoit dans sa phase initiale de mettre en place les 5 premiers casiers correspondant à une période d’exploitation de 5 ans. Chaque casier et alvéole sera équipé d’un réseau de drains et de collecteurs permettant de récupérer les lixiviats qui seront retraités dans des bassins. Un dispositif de gestion du biogaz produit par les déchets sera également mis en place.

Le projet prévoit aussi des travaux de voirie permettant l’accessibilité du site aux camions qui transporteront quotidiennement les déchets. Une zone technique sera construite pour la gestion du site par l’entreprise exploitante. Les estimations de tonnage entrant sur le futur site d'enfouissement s'élèvent à 265 000 tonnes par an à l'horizon 2018.

Lu 224 fois Dernière modification le mercredi, 25 avril 2018 16:06

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.