lundi, 23 avril 2018 20:17

La 10e université du notariat togolais s’ouvre ce mardi

Écrit par
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Table d'honneur de la conférence de presse de lundi. 2e de la droite vers la gauche, le président de la Chambre, Me Tsolenyanu Koffi; à sa droite, Me Abdelhamid Achite-Henni Table d'honneur de la conférence de presse de lundi. 2e de la droite vers la gauche, le président de la Chambre, Me Tsolenyanu Koffi; à sa droite, Me Abdelhamid Achite-Henni

L’Université du notariat togolais sera à sa 10e édition du 24 au 26 avril à Lomé. Une conférence de presse a été organisée ce lundi par la Chambre des notaires, à son siège à Lomé, pour en donner les grandes lignes.

Le cadre de la Société d'administration de la zone franche (SAZOF) à Lomé, accueille mardi, mercredi et jeudi la 10e Université du notariat togolais. Cet événement entend permettre aux notaires de renforcer leurs capacités pour un meilleur exercice de leur fonction.

« La tâche du notaire n’est pas aisée et appelle de sa part une perpétuelle mise à niveau de ses connaissances pour répondre aux attentes toujours pressantes et complexités de ses clients. C’est ce qui a motivé les notaires togolais à organiser chaque année leur université. Cette université est une rencontre du donner et du recevoir et offre aux notaires l’occasion d’échanger sur les aspects du droit et de la pratique qui semblent comporter des zones d’ombre et en fin de compte arriver à harmonier la pratique dans l’intérêt de nos concitoyens et des usagers de droit », a expliqué Me Koffi Tsolenyanu, président de la Chambre des notaires du Togo.

Pour Me Abdelhamid Achite-Henni, président des affaires africaines à l’Union internationale du notariat (UINL), l’université du notariat togolais est « une formation permanente des notaires ». « Cette 10e édition est un anniversaire important pour le notariat togolais. Rares sont les notariats d’Afrique qui organisent cette université », a-t-il ajouté.

Trois thèmes retiendront l’attention des notaires en ces trois jours de rencontre : « Le secret professionnel et le droit de rétention du notaire dans le cadre d’une procédure menée par la justice ou l’administration », « la sécurité et l’efficacité des engagements au regard des actes uniformes et la jurisprudence OHADA », et « le régime matrimonial : quel choix pour l’entrepreneur ».

La 10e université du notariat togolais connaitra aussi la participation de notaires venant d’autres pays.

Lu 270 fois Dernière modification le lundi, 23 avril 2018 20:44

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.