mercredi, 18 avril 2018 16:26

Agriculture : Des solutions pour une production cotonnière africaine durable et compétitive

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Programme Régional de Production Intégrée du Cotonnier en Afrique (PR-PICA) en collaboration avec la Nouvelle Société Cotonnière du Togo (NSCT) et autres, a ouvert ce mercredi et ce, jusqu'au 20 Avril 2018 à Lomé, la onzième réunion bilan dudit programme.

Cette rencontre "Réunion Bilan" permet aux pays membres du PR-PICA (le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le Mali, le Togo et le Sénégal), de partager des informations et de trouver des solutions aux difficultés de la filière pour une production cotonnière africaine durable et compétitive.

Pendant 3 jours, les participants composés des chercheurs des Centres de Recherche, des responsables des Sociétés Cotonnières et Associations Interprofessionnelles, des responsables des organisations de producteurs des pays du Programme et autres pays, ainsi que les représentants des organisations sous régionales et internationales et les firmes agro-pharmaceutiques, vont entre autres, faire le bilan du déroulement de la campagne cotonnière 2017-2018 dans les pays membres du Programme, présenter les résultats des travaux de recherche-vulgarisation menés au cours de la campagne 2017-2018 et les perspectives en matière de gestion intégrée de la production cotonnière, partager les informations sur les biotechnologies modernes et la biosécurité dans les pays membres.

« Les réunions bilan du PR-PICA, s'inscrivent dans à dynamique de recherche des approches de solutions pouvant garantir aux producteurs des revenus substantiels, afin de continuer par contribuer de manière significative à la lutte contre la pauvreté », a indiqué, Nana Adam NANFAME, Directeur Général de la NSCT.

Entre autres résultats attendus de cette onzième réunion bilan: de nouvelles méthodes de lutte plus efficaces contre les ravageurs, des propositions pour une meilleure gestion de la fertilité des sols, l'amélioration des variétés et aussi, établir des partenariats entre les sociétés cotonnières, les Partenaires Techniques et Financiers (PTF) et les firmes agro-pharmaceutiques.

Alors que la NSCT prévoyait une emblavure de 160 000 hectares, 170 000 hectares ont finalement été cultivés. Cela s’est ressenti sur la production. Les estimations 2017/2018 indiquent que les prévisions de production atteindront, environ 130 000 tonnes de coton-graine contre 108 000 tonnes pour la campagne précédente, soit une hausse de 30%.

Au Togo, le secteur agricole occupe environ 65% de la population active. IL représente en moyenne 15% des exportations et contribue pour environ 38% au Produit Intérieur Brut (PIB). Par ailleurs, ce secteur ambitionne hisser la croissance agricole à au moins 6% par an.

Lu 328 fois Dernière modification le mercredi, 18 avril 2018 16:43

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.