mercredi, 18 avril 2018 16:07

Politique : Le jeu de « ping pong en 2020 » selon Gilchrist Olympio

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Comme toujours, l’homme est imprévisible Comme toujours, l’homme est imprévisible

Deux ans avant les élections présidentielles au Togo, les états-majors politiques se bousculent sur le terrain.

Si la coalition des 14 partis politiques souhaitent ardemment dans leur multiple revendication d’empêcher le président actuel Faure Gnassingbé de briguer son 4è mandat, Gilchrist Olympio, le président du parti de l’Union des Forces de Changement (UFC), qui entre temps avait annoncé son retrait de la scène politique aurait le désir de se présenter aux élections présidentielles de 2020.

L’information a été servie aux populations par Jean Luc Homawoo, ex délégué de la jeunesse de l’UFC, actuel Maréchal du Mouvement les Templiers sur une radio locale.

« Comme toujours, l’homme est imprévisible. C’est ainsi qu’il avait annoncé au monde entier que l’UFC n’aurait pas de candidat aux présidentielles de 2015. Critiqué, diffamé, par les cadres du parti, contre toute attente, c’est l’ensemble du bureau directeur élu au congrès qui s’était rallié à sa cause en soutenant contre nature le candidat au pouvoir Faure Gnassingbé », explique-t-il.

Pour ce jeune de caractère très dynamique, acteur clé et discret surtout tapi dans l’ombre pour la signature de l’accord UFC-RPT, « Gilchrist Olympio entrerait –il dans un deal avec Faure Gnassingbé », s’interroge Jean Luc Homawoo.

« A la dernière nouvelle, la plupart des leaders des 14 partis politiques avaient échangé discrètement avec Gilchrist Olympio à Accra sauf le chef de file de l’opposition. Même une délégation du président Buhari a emboité la même démarche que les leaders politiques », a laissé entendre le Maréchal du Mouvement les Templiers.

Pour le moment, le poste de la présidence de l’UFC est toujours vacant depuis l’annonce à la retraite de son leader charismatique.

L’information fait des remous au sein de l’opinion nationale, mais beaucoup de togolais ne devaient pas être surpris.

L'actuel Président du parti Comité d'action pour le renouveau (CAR), Appolinaire Yawovi Madji Agboyibo, malgré sa retraite politique annoncée en 2008 est revenu au-devant de la scène politique togolaise.

Lu 1639 fois Dernière modification le mercredi, 18 avril 2018 16:26

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.