samedi, 14 avril 2018 21:24

Economie : En 2017, 19 millions de tonnes d’hydrocarbures ont été transportés par 1375 pétroliers au Togo

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
lutter contre la pollution marine et de sécurité dans la zone maritime et portuaire lutter contre la pollution marine et de sécurité dans la zone maritime et portuaire

Comment améliorer les dispositifs de lutte contre la pollution marine et de sécurité, incendie dans la zone maritime et portuaire ?

L’Organisme National chargé de l’Action de l’Etat en Mer (ONAEM) a échangé avec tous les acteurs intervenants dans la lutte contre la pollution par les hydrocarbures et dans la gestion des incendies pour permettre de mieux coordonner leurs actions.

Ce n’est pas un secret de polichinelle que le Port autonome de Lomé (PAL) est devenu une référence dans la sous-région et de grandes quantités d’hydrocarbures y transitent, soit pour alimenter les besoins de la consommation locale, soit pour desservir les pays de l’hinterland, très demandeurs dans ce domaine.

Selon les données du ministère en charge des transports, la capitainerie du PAL a enregistré en 2016, 1311 tankers qui ont transporté 13 983 587 de tonnes d’hydrocarbures. En 2017, 19 316 506 de tonnes d’hydrocarbures ont été transportés par 1375 pétroliers. Par ailleurs, toujours en 2017, environ 1840 bateaux ont effectué des opérations de transbordement à la rade du Togo et ces produits sont acheminés vers les pays voisins.

Tous ces trafics pourront engendrer s’il est mal sécurisé, les risques lors de la manipulation de ces produits dangereux pour notre environnement. « Une marée noire aurait des conséquences catastrophiques pour notre écosystème marin et côtier et notre tourisme balnéaire et impacterait de manière dramatique les domaines de la pêche artisanale et des activités portuaires », a rappelé Col. Takougnadi Neyo, Préfet maritime.

Pour l'Etat togolais, il faut multiplier de la vigilance pour s’armer contre des catastrophes qui pourraient surgir, et réactiver les différents plans d’urgence incendie ou pollution selon les normes des conventions internationales adhérées par le Togo notamment la convention internationale pour la prévention de la pollution marine par les navires (MARPOL) et la convention internationale pour la sauvegarde de la vie humaine en mer (SOLAS).

Le Togo a pris à cet effet des dispositions pour mettre sur pied des dispositifs d’urgence pour prévenir ou le cas échéant lutter contre d’éventuels accidents ou incidents en mer. Il s’agit du Plan POLMAR national, du Plan national d’intervention d’urgence en cas de pollution pour les hydrocarbures (PNIU), du plan de d’Organisation de secours d’Urgence (ORSEC), et le Plan national de contingence (PNC) qui est un outil de gestion et de prévention des catastrophes.

Lu 347 fois Dernière modification le samedi, 14 avril 2018 21:38

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.