samedi, 14 avril 2018 20:34

CEDEAO : Que retenir de la session extraordinaire de Lomé ?

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
La CEDEAO invite les acteurs politiques à s'abstenir de tout acte de violence La CEDEAO invite les acteurs politiques à s'abstenir de tout acte de violence

Autour de Faure Gnassingbé, président de la république togolaise, président en exercice de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), s’est réunie une dizaine de chefs d’Etat qui a participé au sommet extraordinaire de l’organisation régionale ce 14 avril, à Lomé (Togo).

Le sommet a été consacré à la crise politique en Guinée Bissau depuis plus de deux années malgré les médiations de la Cédéao et des sanctions ciblées imposées depuis le début de l’année 2018.

Le communiqué final de la rencontre des chefs d’Etat annonce des avancées majeures dans la crise: « Un nouveau Premier ministre de consensus (Aristide Gomes) sera nommé d'ici quelques jours et des élections législatives auront lieu le 18 novembre 2018. La conférence a pris note de ces annonces qui feront partie de la feuille de route pour un retour à la normale en Guinée Bissau », souligne le communiqué final du sommet.

A propos du Togo, le communiqué désigne et invite les facilitateurs, leurs Excellences Nana Akufo Addo et le Professeur Alpha Condé à intensifier leurs efforts pour aider le gouvernement et les acteurs politiques togolais dans la réalisation des réformes constitutionnelles dans le respect des délais légaux, des normes et principes de la démocratie et l'Etat de droit. Le communiqué invite également les acteurs à s'abstenir de tout acte de violence.

Télécharger l'intégralité du communiqué final du sommet extraordinaire de la CEDEAO

Lu 428 fois Dernière modification le samedi, 14 avril 2018 21:24

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.