samedi, 14 avril 2018 15:52

CEDEAO : Faure Gnassingbé s’évertue pour le dialogue et à la négociation pour la paix en Guinée Bissau

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Par le dialogue et par la négociation, les groupes et les Etats, tiendrons éloignés la violence et le radicalisme Par le dialogue et par la négociation, les groupes et les Etats, tiendrons éloignés la violence et le radicalisme

« Rien ne vaut la paix »! La paix l’espace CEDEAO en a besoin. C’est pourquoi depuis ce samedi, les chefs d’Etat togolais, Faure Gnassingbé, président en exercice de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) a convié ces collègues en vue de trouver une issue qui secoue la Guinée-Bissau depuis quelques années.

A l’ouverture à Lomé des travaux de la session extraordinaire de l’organisation régionale, « Il importe que le fil du dialogue soit maintenu en Guinée-Bissau et avec la Guinée-Bissau. Les populations peuvent compter sur la Cédéao qui continuera à promouvoir la stabilité. Par le dialogue et par la négociation, les groupes et les Etats, tiendrons éloignés la violence et le radicalisme », a indiqué Faure Gnassingbé.

Une dizaine de chefs d’Etat participe à ce sommet extraordinaire dont le président de Guinée Bissau, José Mario Vaz.

La crise plonge la Guinée Bissau ans un chaos total depuis plus de deux ans malgré les médiations de la Cédéao et des sanctions ciblées imposées depuis le début de l’année 2018.

Les accords de Conakry prévoient la nomination d’un Premier ministre de consensus. Les deux principales forces politiques bissau-guinéennes (PAIGC et PRS) décident de choisir comme futur Premier ministre l'ambassadeur de la Guinée-Bissau auprès de l'Union européenne, Apolinàrio Mendes de Carvalho.

Lu 730 fois Dernière modification le samedi, 14 avril 2018 20:34

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.