mercredi, 11 avril 2018 19:24

Manifestations de l’opposition : le bras de fer a eu lieu

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La première journée de marche pacifique de l’opposition prévue ce 11 avril a laissé plutôt place à des échauffourées par endroit dans les différents coins du pays.

La manifestation de l’opposition ce mercredi n’a pas été pacifique. Du moins, elle ne s’est pas déroulée comme prévue. Les forces de l’ordre ont investi tôt le matin de ce mercredi les points de départ et de chute de la manifestation. A certains endroits, des affrontements ont eu lieu entre manifestants et forces de l’ordre.

Lors d'une conférence de presse ce mercredi, l'opposition a fait le bilan de plusieurs blessés dans ses rangs. Elle a aussi dénoncé des tentatives d'assassinat à l'égard de ses leaders. Le ministère de la sécurité a fait cas, de son côté de 40 manifestants arrêtés dont certains ont été libérés en fin d'après-midi. 

Mercredi soir, des agents des forces de l’ordre sont positionnés par endroit dans la capitale togolaise.

La Coalition à travers ces marches entend donner un signal au pouvoir. Elles « devront être des signes pour le régime de prendre au sérieux les revendications des togolais. Nous pensons qu’il est temps que Faure se prononce vite sur les revendications du peuple », a déclaré Adjamagbo-Johnson, coordinatrice de la coalition en début de semaine.

Le gouvernement, de son côté, a interdit ces marches au nom du gel des manifestations publiques dans le cadre du dialogue inter-togolais en cours.

Malgré les heurts de ce mercredi, l'opposition entend manifester encore jeudi.

 

Lu 217 fois Dernière modification le mercredi, 11 avril 2018 20:16

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.