dimanche, 08 avril 2018 16:40

Religion/ Crise dans le diocèse de Kpalimé:Trois prêtres demandent à Mgr Alowonou d’éviter tout entêtement qui ne serait que suicidaire et fatale pour toute l'église au Togo

Écrit par
Évaluer cet élément
(2 Votes)
 Nous sommes alors prêts à assumer toutes mesures canoniques Nous sommes alors prêts à assumer toutes mesures canoniques

Décidemment, la crise dans le diocèse a pris une dimension nationale depuis ce dimanche. La conférence des Evêques du Togo (CET) a demandé aux prêtres de rendre public dans toutes les paroisses catholiques du Togo, « LA DECLARATION DE LA CET SUR LA SITUATION DANS LE DIOCESE DE KPALIME » suite une mésentente sacerdotale née depuis 2015 entre l’Evêque dudit diocèse Mgr Benoît ALOWONOU et trois de ces prêtes les Révérends Pères: Yves-Paul AZAGLO, Daniel GBADJI et Gerson GALE.

« Lors de la Messe Chrismale prévue pour le mercredi  28 mars 2018. C’est suite à la lecture de ce message que les violences et troubles que nous avons évoqués plus haut ont commencé à l’initiative étrange de trois (03) prêtres. Le Père Yves Paul AZAGLO en premier, puis le Père Gerson GALE et le Père Daniel GBADJI se sont accaparé tour à tour du micro pour lancer des propos scandaleux vis-à-vis de l’Evêque, pour se départir du message qui venait d’être lu, et inviter les fidèles à faire en sorte que la Messe Chrismale n’ait pas lieu : un désordre scandaleux et sacrilège a maintenu l’assemblée pendant près d’une heure avant que le calme ne revienne. Les 3 prêtres auteurs des troubles sont restés ostensiblement assis à leur place au moment où les 90 autres prêtres présents renouvelaient, debout devant l’Evêque, leurs promesses sacerdotales », lit-on dans le communiqué de la CET.

Face à la situation qui prévaut dans le diocèse de Kpalimé, la Conférence des Evêques du Togo a recommandé à son pasteur propre, Mgr Benoit ALOWONOU, « de prendre des mesures prévues par le Code du droit canonique en de pareilles circonstances ».

Comme une réponse du berger à la bergère, les trois prêtres n’ont pas tardé à répliquer au communiqué de la CET ce dimanche; « la mesure canonique recommandée à Mgr Alowonou par l'ensemble des évêques du Togo ne saurait être, à notre sens, la solution appropriée et salutaire à la crise. Nous sommes alors prêts à assumer toutes mesures canoniques - lesquelles sont aussi applicables à l'évêque- à notre endroit jusqu'au Golgotha. Ces mesures canoniques que prendra Mgr Alowonou à notre endroit seraient simplement un motif d'éloignement et tout entêtement de Mgr Alowonou à aller dans ce sens, ne serait que suicidaire et fatale pour toute l'église au Togo. Nous assumerons toujours, quoi qu'il advienne, la mission à nous confiée, lors de notre ordination presbytérale, comme Prêtres de Jésus- Christ auprès du peuple de Dieu », peut-on lire dans « LARÉACTION D'INDIGNATION ET DE PROTESTATION A L' ENCONTRE DE LA DÉCLARATION DE LA CONFÉRENCE DES ÉVÊQUES DU TOGO EN DATE DU 03 AVRIL 2018 ».

LIRE LA RÉACTION D'INDIGNATION ET DE PROTESTATION A L' ENCONTRE DE LA DÉCLARATION DE LA CONFÉRENCE DES ÉVÊQUES DU TOGO EN DATE DU 03 AVRIL 2018

Nous, Révérends Pères
Yves-Paul AZAGLO 
Daniel GBADJI
Gerson GALE,
 tenons à faire la mise au point suivante :
- Après avoir lu attentivement la lettre partisane des évêques du Togo, cautionnant leur collègue Mgr ALOWONOU dans le mal et écouté ledit message à plusieurs reprises à Radio María Togo, déclarons aux évêques, aux prêtres, aux religieux, religieuses, à tout le peuple de Dieu qui est à KPALIMÉ,  au Togo et partout dans le monde,  aux hommes et aux femmes de bonne volonté ,ce qui suit:
- Tout homme sensé  doit pouvoir se poser la question sur les raisons qui ont motivé des prêtres, ministres du Christ et de l'église, à poser un tel acte au cours de la messe Chrismale à l' encontre de leur évêque, en présence du presbyterium et de tout le Peuple de Dieu. 
- La messe Chrismale est-il le lieu indiqué pour la lecture d'une motion de soutien à l' évêque Alowonou par une poignée de prêtres thuriféraires acquis à sa cause ?
- Comment se fait- il que le père Emmanuel Amouzou Daye , Curé de Notsè, sans Paroisse, celui-là même qui a été chassé du Diocèse D'Atakpame pour désobéissance accrue à Mgr feu Julien KOUTO, soit celui qui a accepté lire cette motion de soutien à Mgr Alowonou ?
- Comment se fait -il que le Père Abbé Théodore COCO du Monastère de l'ascension de Danyi Dzogbegan , moine de son état, donc pas un prêtre diocésain, vienne aussi apposer sa signature sous une telle motion? 
- Nous tenons à rappeler que la motion de soutien qui a été à l'origine de notre contestation publique , n'a  pas été préalablement soumise à l'appréciation de l'ensemble du Presbyterium . Certains confrères du camp des pro- Alowonou sont du même avis que nous.
- Nous tenons à rappeler à tous et surtout aux évêques, que la contestation publique du mercredi Saint dernier, par une partie du presbyterium dont nous sommes membres, n'est que l' épilogue de la profonde crise qui secoue notre diocèse depuis le règne de Mgr Alowonou.
- Par conséquent , la mesure canonique recommandée à Mgr Alowonou par l'ensemble des évêques du Togo ne saurait être, à notre sens , la solution appropriée et salutaire à la crise.
- Nous sommes alors prêts à assumer toutes mesures canoniques - lesquelles sont aussi applicables à l'évêque- à notre endroit jusqu'au Golgotha.
- Ces mesures canoniques que prendra Mgr Alowonou à notre endroit seraient simplement un motif d'éloignement et tout entêtement de Mgr Alowonou à aller dans ce sens, ne serait que suicidaire et fatale pour toute l' église au Togo.
- Nous assumerons toujours , quoi qu'il advienne, la mission à nous confiée, lors de notre ordination presbytérale, comme Prêtres de Jésus- Christ auprès du peuple de Dieu.
- Nous voulons rappeler en outre, que nous sommes chez nous dans le grand KLOTO et nous y serons pour toujours. Nos frères et nos sœurs sont et seront toujours aussi avec nous pour le bien du grand Kloto.
- Nous voudrons informer la communauté tant nationale qu'internationale , de la tenue très prochaine d'une Conférence de Presse à laquelle nous invitons tous les organes de presse.  Le lieu et la date vous seront communiqués ultérieurement.
Nous demandons à tous ceux qui aiment la victoire du bien sur le mal, celle de la lumière sur les ténèbres, de traduire cette déclaration dans toutes les langues possibles en vue d'une large diffusion dans le monde entier.
Ont signé : 
Les Révérends Pères:
Yves-Paul AZAGLO
Daniel GBADJI
Gerson GALE.
Lu 1059 fois Dernière modification le dimanche, 08 avril 2018 17:20

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.