jeudi, 29 mars 2018 17:09

Marchés publics : les jeunes et les femmes bénéficient de 26,4 milliards de part.

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
De la gauche vers la droite, Mme Sandra Johnson, coordinatrice de la Cellule climat des affaire, Mme Reckya Madougou, conseillère spéciale du Chef de l'Etat, Mme Victoire Tomégah-Dogbé, M. Kodzo Adédzé, commissaire général de l'OTR, M. Kanka-Malick Natchaba, conseiller spécial du chef de l'Etat De la gauche vers la droite, Mme Sandra Johnson, coordinatrice de la Cellule climat des affaire, Mme Reckya Madougou, conseillère spéciale du Chef de l'Etat, Mme Victoire Tomégah-Dogbé, M. Kodzo Adédzé, commissaire général de l'OTR, M. Kanka-Malick Natchaba, conseiller spécial du chef de l'Etat Horizon-news

La ministre du développement à la base, de l’artisanat , de la jeunesse et de l’emploi des jeunes et directrice de cabinet du Chef de l’Etat, Victoire Tomegah-Dogbé, a présidé jeudi une rencontre avec les professionnels de médias nationaux et internationaux au cours de laquelle il leur a été présenté le processus de mise en œuvre de la mesure de 20% des marchés publics à réserver aux jeunes et femmes entrepreneurs et sur le guichet unique entrepreneurial jeunes/femmes.

Annoncé par le chef de l’Etat lors de son discours à la nation le 03 janvier dernier, le processus d’attribution de 20% des marchés publics des entreprises et autres entités du pays aux jeunes et aux femmes entrepreneurs est en bonne voie. Ledit mécanisme accouche depuis le 05 mars dernier d’un guichet entrepreneurial des jeunes et des femmes basé dans les locaux de l'OTR et qui a déjà favorisé à 14 structures de jeunes/femmes l'accès à des pièces administratives leur permettant de se positionner sur des appels d’offres.

Avant la mise en place de ce guichet unique qui permet donc aux jeunes et femmes d’obtenir les documents nécessaires à la soumission et l’exécution des marchés publics au Togo, des pas ont été posés depuis, janvier, pour permettre à cette couche de la population de bénéficier effectivement de cet avantage à lui offert. Il a été mise sur pied notamment une Task Force composée de représentants de plusieurs ministères, des organes de gestion et de régulation des marchés publics ainsi que des structures d’accompagnement et d’incubation des jeunes et plusieurs autres sociétés telles que l’OTR, la CNSS, etc. Elle a eu à circonscrire la cible, procéder au diagnostic des difficultés rencontrées par cette dernière à accéder aux marchés publics et a proposé des solutions. La typologie des marchés, leur zonage, l’établissement d’un répertoire de la cible via des inscriptions sur le site www.dncmp-togo.tg/pjfe.dncmp-togo.com, des actions de sensibilisations, des sessions de formation ont été également faits. Aujourd’hui donc, les jeunes et les femmes bénéficient de tout un accompagnement permettant leur accession à 20% des marchés publics, part obligée aux autorités contractantes par le ministère de l’économie et des finances. Au bout d’un délai de 72h (qui passera bientôt à 24h selon les autorités togolaises), ils peuvent se faire délivrer les pièces nécessaires.

Après le guichet de Lomé qui a déjà reçu, écouté, informé et orienté 160 jeunes et femmes, reçu 26 demandes de pièces administratives et traité 14 demandes, des bureaux seront ouverts à Kara et Atakpamé. Des points d’information seront également, dans les prochains jours, installés dans les zones délimitées par le projet pour recevoir et traiter les demandes.

Il faut noter que pour le compte de cette année 2018, le montant des marchés publics réservés aux jeunes et aux femmes entrepreneurs par les administrations et les sociétés d’Etat s’élève à 26,4 milliards de Fcfa. L’objectif est de 40 milliards.

Lu 452 fois Dernière modification le vendredi, 30 mars 2018 18:02

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.